Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 5.000 cas de violence contre les femmes et les enfants recensés en 2015

Casablanca-Settat tient le haut du pavé




5.187 cas de violence à l'égard des femmes et des enfants ont été enregistrés au niveau national au titre de l’année 2015, dont 409 cas à Fès-Meknès, soit 7,88% du total national.
Plus de 590 cas ont été enregistrés à Casablanca-Settat, 506  à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 581  à Béni Mellal-Khénifra, 522  à Souss Massa et 493 au niveau de la région Marrakech-Safi, a indiqué le Centre des droits des gens (CDG), mardi, lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation de son rapport annuel initié en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).
Le rapport fait état également des autres cas de violence commis à l'encontre des femmes et des enfants dont 477 cas à Rabat-Salé-Kenitra, 455  à Drâa –Tafilalet, 392  au niveau de la région de l’Oriental, 304  à Dakhla-Oued Eddaheb, 207 à Guelmim-Oued Noun et 167 autres  à Laâyoune-Sakia El Hamra.
Les divers cas de violence recensés au niveau national se repartissent entre la violence juridique (37,28 %), la violence économique (25,44 %), la privation de la pension alimentaire (17,81 %), la violence physique (16,31 %), le harcèlement sexuel (1,70 %) et le viol (1,46 %), ajoute le document.
Le rapport souligne aussi que la violence commise à l’égard de la gent féminine et l’enfance concerne 375 cas de violence perpétrés dans des lieux de travail, 288  dans la rue, 183 à l’école, 157 au foyer et 128 au niveau de la famille.
Le rapport du CDG recommande dans ce cadre la généralisation des cellules de prise en charge des femmes et des enfants, victimes de  violence, la mise en œuvre des comités locaux et régionaux en la matière, le renforcement du rôle de l’Observatoire national de lutte contre la violence faite aux femmes, et la consolidation des actions de la société civile.
Il préconise aussi la création des observatoires régionaux, la multiplication des centres d’accueil, la lutte contre l’emploi des enfants de moins de 15 ans, et le renforcement des actions de sensibilisation toutes aux conséquences néfastes de la violence sous toutes  ses   formes.

Jeudi 19 Mai 2016

Lu 437 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs