Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 345.000 visiteurs au SIEL 2017, une édition placée sous les couleurs de l'Afrique




La 23ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL), qui a prisfin dimanche à Casablanca, a attiré plus de 345.000 visiteurs qui ont pu découvrir les dernières nouveautés en matière d'édition et profité des différents aspects de la programmation culturelle riche de cette manifestation placée sous les couleurs de l'Afrique. Ils'agit d'une hausse d'affluence par rapport à l'année dernière, selon les chiffres du ministère de la Culture révélés à l'issue de cette édition. Ceux-ci font état de 345.830 visiteurs cette année contre 340.356 lors de l'édition de 2016. Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, l'édition 2017 a été marquée par la participation d'environ 702 éditeurs, dont 353 directs et 349 indirects, représentant 54 pays. La Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) a été l'invitée d'honneur de cette 23ème édition du SIEL qui a accueilli pour l'occasion onze ministres africains de la Culture, notamment des pays de la CEEAC, dont le Gabon, l'Angola, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad. Outre les délégations officielles, ont pris part à cette édition des maisons d’édition représentant les pays de la CEEAC qui ont exposé leurs publications, ainsi que des intellectuels qui ont animé des panels et tables rondes axés notamment sur l’apport des écrivains de l’Afrique centrale au développement culturel du continent africain, à l'impact de l’espace géo-écologique sur les productionslittéraires et intellectuelles en Afrique centrale et à la diaporisation en Afrique, entre autres. Cette édition a été également rehaussée par la tenue d'une conférence de haut niveau entre les ministres marocains et leurs homologues de la CEEAC portant sur les moyens de consolider davantage les échanges, les expertises, expériences etsavoir-faire en matière d'industrie culturelle entre le Maroc et les pays de la Communauté. Au menu figurait également la signature d'un protocole d’accord pour la création de l’Alliance des éditeurs de l’Afrique centrale entre les éditeurs des pays de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC). A l’instar des autres années, cette édition a été caractérisée par la remise du Prix Ibn Batouta 2016 à huit écrivains, dont le Marocain Khaled Touzani et l'octroi du Prix national de lecture décerné par le Réseau de lecture au Maroc. Cette 23ème édition a de même proposé une programmation culturelle riche et diversifiée avec la participation de plusieurs intervenants, dont des conférenciers, intellectuels, artistes et professeurs marocains et étrangers. Elle a été aussi l’occasion de célébrer les auteurs marocains primés, au niveau international ou national, et de rendre hommage aux grandes figures de la culture marocaine.

Libé
Mardi 21 Février 2017

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs