Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 3000 migrants périssent en Méditerranée

2014, année la plus meurtrière dans la région, selon l’OIM




Plus de 3000 migrants périssent en Méditerranée
Environ 4077 migrants irréguliers ont trouvé la mort depuis le début de l’année à travers les frontières terrestres et maritimes du monde, a révélé l’Organisation internationale pour les migrants (OIM). Comparativement à l’année dernière, les décès de migrants aux frontières du monde ont connu une augmentation fulgurante de 70%.
Selon le dernier rapport de l’organisation onusienne, «Fatal Journeys: Tracking Lives Lost During Migration », présenté récemment à Genève, les trois quarts des décès de migrants au cours de cette année ont été enregistrés dans la seule Méditerranée.
En effet, les experts de l’OIM indiquent que plus de 3.000 migrants irréguliers venant en majorité  d'Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient auraient trouvé la mort de janvier à septembre dernier, alors qu’ils tentaient de traverser la Méditerranée vers l’Europe. 
Présenté comme l’inventaire le plus complet du monde à ce jour sur le nombre de migrants qui ont trouvé la mort à travers les frontières terrestres et maritimes, le rapport de l’OIM fait également état de plus de 40.000 victimes recensées à travers le monde entre l’année 2000 et aujourd’hui. Elles tentaient de rejoindre les côtes européennes, américaines et australiennes, entre autres.
Dans son rapport de plus de 200 pages, l’OIM indique que l’Europe est la destination la plus dangereuse du monde pour la migration «irrégulière». L’analyse des données recueillies révèle que 22.000 migrants auraient péri en tentant de rejoindre l’Europe depuis 2000, «principalement par des itinéraires périlleux à travers la Méditerranée». Plus généralement, l’institution basée à Genève prévient toutefois que le nombre réel des victimes recensées par ses experts est certainement beaucoup plus élevé. Les chiffres indiqués ne représentent ainsi qu’une base minimum du fait qu’ils renvoient uniquement aux décès répertoriés. D’autant plus que «de nombreux décès se produisent dans des régions isolées et ne sont jamais répertoriés» et qu’«aucune organisation au niveau mondial n’est actuellement chargée de comptabiliser le nombre de décès de manière systématique».
Par ailleurs, ajoute l’OIM, «la collecte de données sur les décès de migrants n’a jamais été une priorité pour la plupart des gouvernements du monde».
Quoi qu’il en soit, ces chiffres demeurent effroyables pour l’OIM qui invite les gouvernements du monde entier à lutter contre ce qu’elle décrit comme «une épidémie de crime et de victimisation». Car, estime l’organisation, la mort des migrants « peut être évitée».
«Il est temps de faire plus que compter le nombre de victimes. Il est temps d’appeler le monde entier à arrêter cette violence à l’encontre de migrants désespérés», a déclaré William Lacy Swing, directeur général de l’OIM. Et de conclure : «Les migrants sans papiers ne sont pas des criminels. Ils sont des êtres humains qui ont besoin de protection et d’assistance, et qui méritent le respect».
Il est à noter que le rapport «Journée fatale» est le fruit d’une étude réalisée dans le cadre du Missing Migrants Project de l’OIM. Les données statistiques analysées dans le cadre de cette étude ont été recueillies par des gouvernements et d’autres institutions.
 

Alain Bouithy
Samedi 4 Octobre 2014

Lu 1674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs