Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 2,2 milliards de personnes vivent en situation de pauvreté




Plus de 2,2 milliards de personnes vivent en situation de pauvreté
Plus de 2,2 milliards de personnes vivent en situation de pauvreté multidimentionnelle ou en sont très proches, révèle le dernier rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) sur le développement humain 2014.
 Il ressort de ce rapport intitulé "pérenniser le progrès humain : réduire les vulnérabilités et renforcer la résilience", que malgré des progrès récents dans la réduction de la pauvreté, plus de 2,2 milliards de personnes vivent en situation de pauvreté multidimentionnelle ou en sont très proches, alors que plus de 15% de la population mondiale restent vulnérable à la pauvreté multidimentionnelle.
Selon ce rapport, qui se propose d'aider les décideurs politiques et autres acteurs du développement à pérenniser les bénéfices acquis par le biais de la mise en œuvre de politiques capables de réduire la vulnérabilité et de renforcer la résilience, 80 % de la population mondiale manquent de protection sociale complète et 12 %, soit 842 millions de personnes, souffrent de faim chronique.
Le PNUD identifie ainsi les groupes de populations "structurellement vulnérables"  en raison de leur histoire ou des discriminations dont ils sont victimes au sein de la société, mettant en lumière les liens étroits entre la réduction de la vulnérabilité et les progrès du développement humain.
De surcroît, le rapport examine la façon dont les vulnérabilités évoluent tout au long de la vie selon "une approche de cycle de vie" qui prévoit que les enfants, les adolescents et les personnes âgées affrontent des risques différents demandant des réponses ciblées. 
En effet, cette étude analyse les types de politiques et les réformes institutionnelles capables de construire la résilience au cœur du tissu social, en particulier pour les groupes exclus et pendant les moments critiques du cycle de vie.
Par ailleurs, cet ouvrage montre que les tendances générales à l'échelle mondiale sont positives et les progrès se poursuivent, relevant, cependant, que le monde actuel connaît un sentiment de précarité généralisé en ce qui concerne les moyens d'existence, la sécurité personnelle, l'environnement et les politiques mondiales. Quelle que soit l'efficacité des politiques dans la réduction des vulnérabilités, les crises ne cesseront jamais de se produire avec des conséquences potentiellement destructives, constate le rapport qui émet un certain nombre de recommandations pour l'instauration d'un monde en lutte contre les vulnérabilités qui construisent la résilience face aux chocs à venir.
MAP
Le PNUD appelle ainsi à renforcer les capacités pour se préparer aux catastrophes et surmonter leurs conséquences, afin de permettre aux communautés de mieux gérer (et surmonter) les chocs, à des engagements mondiaux pour relever les défis sociaux et à une meilleure gouvernance internationale.


MAP
Lundi 27 Octobre 2014

Lu 364 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs