Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 200 migrants sauvés au large de l'Espagne




Plus de 200 migrants ont été sauvés en mer depuis mercredi au sud et à l'est de l'Espagne, ont annoncé  à l'AFP la Garde civile et le Sauvetage maritime.
Beaucoup de ces migrants ont été dirigés vers des ports d'Andalousie où ils sont arrivés samedi matin (62 à Barbate, à proximité du détroit de Gibraltar, et 52 à Motril).
Selon un porte-parole des services de secours, "ils se portent tous bien" et il n'y a pas de blessés parmi eux. Les 62 arrivés à Barbate sont des hommes venus du Maghreb, dont 18 mineurs.
Les 52 débarqués à Motril viennent de la région sub-saharienne. Selon le Sauvetage maritime, il s'agit de onze femmes et de 41 hommes. Les nationalités n'ont pas été précisées.
Une centaine d'autres migrants ont été récupérés à bord de frêles embarcations au large d'Almeria et de Murcie (sud-est), dans le détroit de Gilbraltar et au large des îles Baléares.
Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), un millier de personnes sont arrivées en Espagne par la mer entre le 1er janvier et le 11 avril, et 47 ont péri lors de leur tentative de traversée.
Le nombre d'arrivées est bien supérieur pour l'Italie, avec l'enregistrement de près de 27.000 personnes et 603 décès.
En Grèce, l'OIM a recensé 4.107 arrivées et 14 morts dans les eaux de la mer Egée.
Le nombre total des arrivées par mer en Europe entre le début de l'année et le 11 avril, 32.000, est bien inférieur à celui enregistré l'année dernière pour la même période (plus de 172.000, selon l'OIM).
Par ailleurs, le pape François a exhorté les catholiques à ne pas ignorer le sort des migrants, des pauvres et autres personnes vulnérables, samedi dans son homélie prononcée pour la veillée pascale en la basilique Saint-Pierre.
S'appuyant sur l'épisode biblique de Marie, mère du Christ, et Marie-Madeleine se rendant percluses de chagrin sur la tombe de Jésus après sa crucifixion, le souverain pontife a déclaré que cette douleur pouvait aujourd'hui se lire sur le visage de nombreuses femmes pauvres ou exploitées.
"On peut aussi le voir sur le visage de ceux qui sont accueillis avec mépris parce qu'ils sont des immigrants, privés de leur pays, leur maison et leur famille", a-t-il dit.
Vendredi, le pape avait demandé pardon à Dieu pour la "honte" d'une humanité devenue insensible aux morts annoncées chaque jour.
Le chef de l'Eglise catholique devait lire dimanche, pour Pâques, jour le plus important du calendrier liturgique chrétien, son message "Urbi et Orbi" ("A la ville et au monde") sur la place Saint-Pierre.
La sécurité a été renforcée à la suite des attaques au camion bélier contre des piétons à Londres et Stockholm.

Libé
Lundi 17 Avril 2017

Lu 395 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs