Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 2.000 morts dans un séisme dévastateur au Népal


​L’Inde et la Chine touchés font état de 53 et 17 morts



Plus de 2.000 morts dans un séisme dévastateur au Népal
Les sauveteurs étaient confrontés dimanche à des destructions massives et des difficultés de communication après le séisme dévastateur au Népal qui a fait plus de 2.000 morts, un bilan qui devrait s'alourdir, alors que la communauté internationale intensifie son assistance au pays himalayen.  Selon la police népalaise, le tremblement de terre de magnitude 7,8 a fait 1.953 morts au Népal même - le plus meurtrier depuis 80 ans - et plusieurs dizaines dans le nord de l'Inde et en Chine. Il y a des milliers de blessés.
Ce bilan devrait encore grimper et les agences humanitaires sur place ont toujours le plus grand mal à évaluer l'ampleur des destructions et des besoins. 
De nouvelles répliques dont une violente, dimanche, de magnitude 6,7 ont frappé Katmandou, la capitale très durement éprouvée, dont nombre d'habitants ont été contraints de passer la nuit dehors, dans la rue ou sous des tentes de fortune, malgré le froid. 
Dans l'Everest, où le séisme a déclenché une avalanche meurtrière, 17 décès ont été confirmés dimanche, selon un responsable du tourisme népalais.
Six hélicoptères ont néanmoins réussi à atterrir sur le sommet himalayen, à la faveur d'une amélioration des conditions météorologiques, pour secourir des victimes de l'avalanche, a rapporté une journaliste de l'AFP présente sur les lieux.  En Inde, les autorités ont fait état de 53 morts, en majorité dans l'Etat oriental du Bihar. Dix-sept personnes ont trouvé la mort au Tibet, selon la presse officielle chinoise. Le tremblement de terre a aussi touché le Bangladesh. Selon l'Institut américain de géophysique (USGS), le séisme s'est produit à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. Les secousses ont duré entre 30 secondes et deux minutes à l'heure de midi samedi. 
A Katmandou, dont une partie est privée d'électricité, des centaines d'immeubles ont été rasés. Le choc a provoqué l'effondrement de la tour historique de Dharhara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale, selon des témoins. Une dizaine de corps ont été extraits des ruines, selon un photographe de l'AFP.
Des neuf étages de cette tour blanche surmontée d'un minaret de bronze, datant du XIXe siècle, ne restaient que des décombres, selon les images des télévisions.
Nouvelle source d'angoisse, les habitants ont été constamment réveillés dans la nuit par des répliques.
Les hôpitaux de la ville étaient remplis de blessés, souffrant de multiples fractures des membres et autres traumatismes. Le séisme a coupé des voies rapides dans la capitale et provoqué des dégâts à l'aéroport international de Katmandou, qui a été fermé "pour raisons de sécurité". 

Lundi 27 Avril 2015

Lu 125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs