Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pleins feux sur la culture et l’histoire hassanie au Festival du film documentaire de Laâyoune




Le 2ème Festival du film documentaire sur '’la culture, l’histoire et l’espace  hassani’’, s’est poursuivi mercredi à Laâyoune par la projection de quatre films traitant tous de la thématique de cette manifestation qui a choisi de braquer les projecteurs sur les spécificités socioculturelles propres aux populations du Sahara en tant que composantes essentielles de l’identité marocaine.
La troisième et avant-dernière journée de ce festival, organisé par le Centre cinématographique du Maroc (CCM), a été également l’occasion d’échange entre cinéastes, artistes et professionnels de l’audiovisuel dans le cadre d’un séminaire axé sur les moyens de développer les productions cinématographiques dans les provinces du Sud, et particulièrement les films documentaires dans le but d’explorer tous les coins et recoins de l’histoire et de la culture de cette partie du Royaume.
‘’Ce festival qui est à sa deuxième édition constitue une manifestation importante qui, au-delà du volet artistique, embrasse divers aspects liés à la culture, à l’histoire et à l’espace sahraoui-hassani en tant que composantes de notre identité et de notre civilisation marocaine”, a souligné l’écrivain et membre de la Commission d’aide à la production cinématographique, Mobarak Rabii.
Dans une déclaration à la MAP, M. Rabbi a indiqué que ‘’les projets présentés à la Commission dans ce sens, qu’ils soient des scénarios, des projets de films ou encore les films projetés lors du festival sont de bon augure pour l’avenir des films documentaires et des autres genres de la production cinématographique dans les provinces du Sud’’.
Pour sa part, Mohamed Laaroussi, également membre de la Commission d’aide à la production cinématographique, a relevé que ce festival qui se veut une immersion dans la culture du Sahara, de son histoire et de ses spécificités, est en train de s’affirmer sur la scène nationale, faisant constater ‘’une nette évolution qualitative par rapport à la première édition au niveau des films projetés’’.
‘’Nous avons l’impression que les participants ont compris mieux ce qu’on leur demande’’, a-t-il poursuivi, tout en se disant très ‘’optimiste quant à l’avenir de ce festival’’.
Et d’ajouter : ‘’Nous sommes dans une phase de construction et nous devons maintenir le cap pour consolider la place du festival’’.  Les films projetés lors de cette troisième journée sont “Sur les routes du Sahara” de Khaled Zairi, “Oum Echgag” d’Ahmed Bouchalga, de “Tata à Tombouctou’’ de Janane Faten Mhamdi et “La fête à l’aller et au retour’’ de Mohamed Bouhari.
Huit films documentaires sont en lice pour remporter les prix du festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace  sahraoui-hassani.
Présidé par Lahbib Aidid, le jury de ce festival comprend Leila Maelainine, Meriem Addou, Daoud Aoulad Sayed et Jilali Ferhati.

Vendredi 23 Décembre 2016

Lu 606 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs