Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pleine lucarne : Obrigado Raja




Le joli lob de Moutaouali
Le joli lob de Moutaouali
Bravo
Autrefois, l’on se réjouissait pratiquement pour le moindre résultat et il a fallu attendre des lustres pour que le football national parvienne à réaliser son exploit.  Un vrai de vrai, car il y avait un autre, la finale de la CAN 2004 qui nous avait fait procurer tant de bonheur et de joie. Sauf que celui-ci est d’une autre dimension, d’une envergure mondiale qui n’est pas donnée à n’importe quel club.  Bravo au Raja à qui revient à lui seul tout cet honneur. Que certains cherchent à saisir cette excellente performance pour redorer l’image d’une discipline,  serait pour le moins inappropriée.
 
Chapeau bas
Pourquoi chercher midi à 14 heures ? A un mois du coup d’envoi du championnat d’Afrique des nations, compétition continentale réservée aux joueurs locaux, le Maroc pourrait fort bien être représenté par cette formidable équipe du Raja. Il est vrai que les Koko, Mabide, Kanda ou encore Coulibaly ne peuvent être de la partie, mais ils peuvent être remplacés par d’autres joueurs du cru. Tout ce beau monde pourra être coaché par le Tunisien Fawzi Benzarti qui, en peu de temps, a revu et corrigé le Raja. Sa touche est bel et bien présente. 
Le bonhomme, aussi humble soit-il, n’a pas travaillé que le seul mental chez les joueurs, mais il y a aussi le style de jeu qui a changé. 
Chapeau bas pour Benzarti et ses protégés.
 
Similitude
-La jolie performance du Raja est faite pour rappeler à plusieurs d’entre nous la consécration du Danemark lors de l’Euro 92 dont les phases finales avaient eu lieu en Suède. Invitée à la dernière minute en remplacement de la Yougoslavie, sanctionnée à l’époque par l’UEFA, la sélection danoise est allée jusqu’au bout pour ravir le titre aux dépens de l’Allemagne, alors que les bookmakers avisés ne la voyaient pas venir.  Le Raja, en jouant les Allemands du Bayern en finale, ne va-t-il pas rééditer la vilaine surprise des Scandinaves ? Un signe pas à la Gad El Maleh.
 
Rouge
Pourvu que le Bayern Munich porte son maillot officiel rouge en croisant le fer avec le Raja ce samedi en finale du Mondial des clubs au Grand stade de Marrakech. Le rouge devrait exciter des Verts qui verront devant eux un adversaire portant une couleur qui leur rappellerait le voisin wydadi. Pour ce match, tous les Wydadis seront des Rajaouis et ne manqueront certainement pas de donner de la voix pour que la victoire, pourquoi pas, soit en faveur des coéquipiers de Mohcine Mitwalli.
 
La classe
Mohcine Moutaouali, voilà un joueur qui devrait faire le bonheur de n’importe quel grand club. Pétri de talent, n’ayant aucune gêne ni peur au ventre en produisant un jeu aussi stylé qu’efficace, l’enfant de Derb Soltane se veut l’enfant terrible du football national. Il peut énormément progresser à condition de mûrir davantage sur le terrain. Une petite perle à ne pas perdre.
 
Tous deuxièmes
Décidément, en allant jusqu’en finale de cette Coupe du monde FIFA des clubs, le Raja a réussi un challenge que seuls les Congolais du TP Mazembe ont pu remporter en disputant l’ultime manche contre les Italiens de l’Inter Milan en 2009 aux Emirats arabes unis. En 2015, quel que soit le club qui représentera le football national dans ce tournoi,  il aura fort à faire et ce n’est pas gagné d’avance.  Il ne serait pas de ce fait exagéré de dire qu’ils seront au moins quinze clubs à tout faire pour ne pas se classer premiers, la barre étant désormais placée haut par le Raja.  

Mohamed Bouarab

Ils ont dit
 
Faouzi Benzarti “entraîneur de Raja” : « Quand  je me suis engagé avec l’équipe du Raja de Casablanca, nous avons tracé ensemble des objectifs, et quand j’entame une compétition, je crois toujours en mes chances jusqu’au bout. Lors de ce championnat du monde des clubs, nous avons fait un bon premier match qui nous a donnés confiance, puis nous avons réussi le second et aujourd’hui on a enregistré une victoire sur l’une des plus grandes équipes du monde, et il faut savoir que tout cela n’est pas dû au hasard. Pour ce qui est du prochain match contre le Bayern de Munich, nous allons le préparer comme les autres, nous allons tout d’abord donner l’importance à la récupération et après étudier les meilleures solutions pour ce match contre les Bavarois. A ce propos, je dois signaler que le Bayern est un grand club, avec un grand entraîneur, mais n’empêche que nous allons défendre nos chances jusqu’au bout. Pour ce qui est du match d’aujourd’hui, l’Atlético Mineiro est une grande équipe, mais ce qui a fait la différence lors de cette confrontation, c’est d’abord le mental, très fort chez mes joueurs, et ensuite notre autre point fort c’est que nous formons un groupe soudé, capable de réaliser de belles choses. Pour ceux qui doutent encore de nos capacités, marquer trois buts face aux Brésiliens de Mineiro n’est pas peu, il faut le juger à sa juste valeur. Et aux rumeurs qui le conduisent au poste d’entraîneur de l’équipe nationale marocaine, Benzarti a répondu qu’il n’est au courant de rien à ce sujet, que pour le moment il est bien avec le Raja et il compte le rester, et si c’était le cas, c’est aux dirigeants du Raja de décider».
 
Alexi Stival, dit Cuca, entraîneur d’Atlético Mineirro : «Tout allait bien, les entraînements, la préparation physique et tactique, mais aujourd’hui, rien n’a été bon. On aurait pu marquer en première mi-temps, mais ce ne fut pas le cas. Le Raja a eu pratiquement quatre occasions, il en a marqué trois. Après l’égalisation, on a essayé de marquer un deuxième but, mais on a eu du mal à faire sortir notre jeu. Nos meilleurs joueurs qui devaient faire la différence ne l’ont pas fait, moi non plus. A cette occasion, il fallait être à la hauteur pour cette compétition, mais malheureusement on a raté l’occasion. Maintenant on doit faire des excuses à nos supporters qui croyaient en nous et qui nous ont épaulés jusqu’au bout. Il faut aussi savoir lever la tête, car on a d’autres échéances à préparer. Le Raja est une bonne équipe et l’atmosphère dans les tribunes leur donne davantage de confiance ».
 
Mohcine Iajour, élu meilleur joueur du match :  « C’est notre première finale dans une compétition pareille, et il faut reconnaître qu’elle est bien méritée. Les joueurs ont tout donné et on a vu aujourd’hui le vrai jeu du Raja. Avant cet événement, on ressentait une forte pression sur nous, c’est peut-être la raison de nos résultats irréguliers en championnat, mais on était trop focalisés sur cette coupe. Maintenant on est en finale, et on va y croire jusqu’au bout. Pour ce qui est de mes sentiments après ce prix du meilleur joueur, je dois dire que sans l’aide de tous mes coéquipiers, je ne l’aurais jamais gagné ». 
 
Aissam Erraki, joueur du RCA : « C’est vrai qu’on ne s’imaginait pas en finale avant ce championnat , mais avec les matchs et les bons résultats, on a commencé à y croire. On a préparé nos matchs de manière sérieuse, on les a gérés un à un tout en respectant nos adversaires, sans pour autant les surestimer. C’est sûr qu’on avait en face de nous Ronaldinho, mais on ne lui a pas accordé plus d’intérêt que ce qu’il méritait, et on n’allait pas passer notre temps à le voir jouer tout seul, les bras croisés. Les Raja dispose d’un groupe solide, on va se préparer dans la sérénité pour le prochain match, et on va croire en la victoire jusqu’au bout ».
 
Propos recueillis par 
Khalil Benmouya

Libé
Vendredi 20 Décembre 2013

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs