Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Platini toujours candidat à la présidence de la FIFA

Carton rouge à vie pour Warner




Droit dans ses bottes face aux suspicions, Michel Platini a répété mardi être "déterminé" à succéder à Sepp Blatter à la tête du football mondial, quelques heures à peine après le carton rouge à vie infligé par la Fifa au Trinidadien Jack Warner, homme clef des accusations de corruption visant l'organisation.
"Cela fait longtemps que je savais que j'allais subir des attaques infondées et je suis conscient que cela va continuer encore jusqu'à l'élection" du 26 février, a plaidé le patron du football européen, dans un entretien exclusif avec l'AFP mardi soir.
"Calme et totalement serein", l'ex-triple Ballon d'Or ne semblait pas plus inquiet d'une éventuelle sanction de la commission d'éthique de la Fifa: "Je ne crains aucune suspension car je n'ai rien à me reprocher", a-t-il martelé, rappelant avoir personnellement "pris l'initiative de contacter" cette commission pour répondre à ses éventuelles questions.
Pas question donc pour l'ex-meneur de jeu de la Juventus de Turin de céder face aux soupçons nés de ce versement de 2 millions de francs suisses reçus en février 2011 de la Fifa, versement qualifié de "paiement déloyal" par la justice helvète vendredi.
"M. Blatter m'avait informé au début de mon travail de conseiller qu'il ne serait pas possible de me payer l'intégralité de mes émoluments immédiatement. (...) Et j'ai quelque peu laissé de côté cet aspect des choses, pour finalement demander à la Fifa le solde de ma rémunération, en 2011", a argumenté M. Platini, pour expliquer ce paiement près de dix ans en retard, pour des travaux effectués de 1999 à 2002.

Warner, une diversion?
En attendant de se pencher éventuellement sur les cas de MM. Blatter et Platini, la commission d'éthique de la Fifa a en tout cas frappé fort en suspendant à vie Jack Warner de toute activité dans le football. Coupable selon la commission d'avoir "proposé ou accepté des paiements illégaux", autrement dit des pots-de-vin, cet ancien vice-président de la Fifa, était toujours président de la Fédération des Caraïbes mardi matin.
Arrêté à Port d'Espagne, fin mai, M. Warner attend actuellement l'audience de la justice trinidadienne sur la demande d'extradition de la justice américaine, prévue le 2 décembre.
M. Warner fait partie des neuf dirigeants du football mondial interpellés le 27 mai, avec cinq hommes d'affaires, à la demande des autorités américaines, pour avoir perçu quelque 150 millions de dollars de pots-de-vin et de rétrocommissions depuis le début des années 1990.
"En tenant compte de ce qui est en train de se passer à Zurich avec Joseph Blatter, je suppose que ce n'est pas une coïncidence", a réagi M. Warner dans un communiqué: "Mais je ne crois pas que cela serve de diversion face aux problèmes actuels de la Fifa, ainsi que la Fifa le souhaiterait".
C'est notamment pour ses liens supposés avec M. Warner que la justice suisse a ouvert vendredi une procédure pénale contre Sepp Blatter, pour "gestion déloyale" (abus de biens sociaux) et "abus de confiance". Les accusations du ministère public helvète sont basées sur un contrat que le Valaisan de 79 ans aurait signé avec Warner, par lequel il lui aurait cédé à une valeur très en dessous du marché les droits de diffusion télévisée dans la région des Mondiaux 2010 et 2014.
Tenue de respecter le silence sur les enquêtes ouvertes et les personnes visées, la chambre d'instruction de la commission d'éthique de la Fifa dispose a priori d'assez d'éléments pour enquêter sur MM. Blatter et Platini.
Mais "suspicion ne vaut pas preuve, et dans ces conditions, la commission pourrait ne pas suspendre Blatter", ni Platini a fortiori, selon un ancien responsable de la Fifa interrogé par l'AFP mardi.

3ème  extradition autorisée
Dans la tourmente, le Valaisan de 79 ans reste en tout cas déterminé lui aussi à ne rien céder. Et il a encore réaffirmé lundi soir vouloir "rester président" de la Fifa comme prévu, jusqu'au 26 février, date de l'élection de son successeur.
L'un des candidats à sa succession, le milliardaire sud-coréen Chung Mong-joon, a lui demandé mardi la création d'une "task force d'urgence", sorte de comité de crise pour gérer l'institution et permettre au secrétariat de la Fifa "de fonctionner sans interruption".
Ironie du sort, Chung serait lui-même, selon la presse, objet d'une enquête de la commission d'éthique de la Fifa, pour des dons en 2010 au Pakistan et à Haïti.
Quelques minutes après l'annonce de la suspension à vie de Jack Warner, la justice suisse a annoncé mardi après-midi avoir autorisé l'extradition vers les Etats-Unis d'un autre des dirigeants interpellés le 27 mai à Zurich, le Costaricien Eduardo Li, membre du comité exécutif de la Fifa et ex-président de la Fédération de son pays.
Au total, trois de ces dirigeants ont vu leur extradition autorisée par la justice suisse, avec le Vénézuélien Rafael Esquivel, président de sa fédération nationale, et Eugenio Figueredo, vice-président et membre du comité exécutif de la Fifa. Ils ne seront réellement extradés qu'après l'examen de leurs appels éventuels.
Un seul des neuf dirigeants arrêtés fin mai en Suisse, Jeffrey Webb (Iles Caïman), vice-président et membre du comité exécutif de la Fifa, a pour l'heure été effectivement extradé, de son plein gré. Après avoir plaidé non coupable, il avait été libéré le 18 juillet moyennant une caution de 10 millions de dollars.

Jeudi 1 Octobre 2015

Lu 363 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs