Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Platini s'étonne de la surprenante lenteur de la Fifa à examiner son appel

Validation de cinq autres candidatures à la présidence de la Fédération internationale de football




Michel Platini, candidat à la présidence de la Fifa, "s'étonne" de la "surprenante lenteur" de la commission des recours de la Fédération internationale de football, qui n'a "toujours pas rendu sa décision" sur l'appel de sa suspension, selon un communiqué de ses avocats transmis jeudi à l'AFP.
"La candidature de Monsieur Platini sera examinée à l'issue de la période de suspension le concernant", qui s'achève le 5 janvier, "elle n'est donc aucunement +rejetée+", rappelle en outre dans ce texte son conseiller Me Thibaud d'Alès. "Monsieur Platini s'étonne que la commission des recours de la Fifa, devant laquelle il a fait appel il y a plusieurs semaines de la sanction provisoire le concernant, n'ait toujours pas rendu sa décision", peut-on lire dans le texte de son avocat.
"Cette surprenante lenteur est totalement contradictoire avec l'urgence invoquée par le comité d'éthique (de la Fifa) pour justifier la sanction provisoire qui lui a été infligée", poursuit Me Thibaud d'Alès, du cabinet Clifford Chance, avant de conclure: "Monsieur Platini demeure un candidat déterminé à la présidence de la Fifa".
La commission électorale de la Fifa a validé jeudi les candidatures de cinq postulants pour l'élection à la présidence de l'instance, écartant celle du Libérien Musa Bility. Celle de Michel Platini, président de l'Union européenne de football (UEFA), ne sera donc étudiée qu'à la fin de sa suspension à titre conservatoire de 90 jours. Cette sanction a été prononcée le 8 octobre pour ce fameux paiement de 1,8 M EUR reçu en 2011 pour un travail de conseiller du président de la Fifa, Joseph Blatter (également suspendu), achevé en 2002.
La commission électorale de la Fifa, à l'issue d'un contrôle d'intégrité des postulants, a ainsi validé jeudi les candidatures du Jordanien le prince Ali, du Cheikh Salman (Bahreïn), du Français Jérôme Champagne, de l'Italo-Suisse Gianni Infantino et du Sud-Africain Tokyo Sexwale.
L'élection à la présidence de la Fifa est prévue le 26 février à Zurich.

Vendredi 13 Novembre 2015

Lu 210 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs