Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Platini fait appel devant le TAS

Décision attendue avant l'Euro




Michel Platini a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute juridiction sportive, pour contester sa suspension de six ans en appel, a-t-on appris mercredi auprès du TAS, précisant qu'une décision est attendue avant l'Euro-2016.
Le Français avait indiqué dès l'annonce de sa suspension fin décembre, qu'il irait jusqu'au TAS pour contester ce qu'il estime être "une injustice".
"Nous avons théoriquement quatre mois pour nous prononcer, mais Michel Platini a demandé qu'une décision soit rendue avant le début de l'Euro, donc nous nous adapterons aux demandes des parties", a indiqué à l'AFP Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS.
Organisé par l'UEFA, dont Platini est le président suspendu, l'Euro se déroule en France du 10 juin au 10 juillet.
Michel Platini avait été suspendu fin décembre pour 8 ans par la commission d'éthique de la Fifa dans le cadre de l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros reçu de la part de Joseph Blatter, suspension réduite à six ans le 24 février par la commission des recours de la Fifa.
Platini "a déposé un appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) contre la décision rendue par la Commission de recours de la FIFA le 24 février 2016", a précisé le TAS dans un communiqué.
L'ancien meneur de jeu des Bleus, qui a dû renoncer à sa candidature à l'élection à la présidence de la Fifa, cherche à obtenir l'annulation des décisions prises à la fois par "la Chambre de jugement de la Commission d'éthique de la FIFA et par la Commission de recours de la FIFA le suspendant de toute activité liée au football au niveau national et international pendant six ans", a ajouté le TAS.
Selon le règlement du TAS, qui siège à Lausanne, une procédure d'arbitrage est en cours. Les parties vont tout d'abord échanger des mémoires écrits, puis une audience sera ensuite organisée "à laquelle Michel Platini peut participer", a précisé Me Reeb.
Michel Platini s'était déjà présenté en personne début décembre devant le TAS, lorsqu'il contestait sa suspension provisoire, suspension qui avait été maintenue par le tribunal.
L'ancien président de la Fifa, Sepp Blatter, lui aussi suspendu 6 ans de toute activité liée au football, a également indiqué qu'il allait saisir le TAS. Mercredi, le TAS n'avait pas reçu son appel.


Brayan Jimenez extradé aux Etats-Unis


L'ancien patron du football guatémaltèque, Brayan Jimenez, visé dans le scandale de la Fifa, a été extradé aux Etats-Unis, où il est inculpé pour des faits de corruption, a annoncé le Guatemala mardi.
Jimenez, 61 ans, a été placé dans un avion commercial à l'aéroport international La Aurora dans la capitale guatémaltèque, a précisé le ministère guatémaltèque des Affaires étrangères.
Il avait été arrêté le 12 janvier dans un appartement de la périphérie sud de la capitale, alors qu'il se cachait depuis le 3 décembre, date à laquelle la justice américaine avait réclamé son extradition.
Depuis, il était détenu à la prison de Mariscal Zavala, une ancienne caserne militaire transformée en lieu de détention.
Ancien membre de la Commission pour le fair-play et la responsabilité sociale de la Fifa, Jimenez, comme 15 autres dirigeants latino-américains, est impliqué dans le cadre de l'enquête pour corruption et blanchiment d'argent qui secoue la Fifa depuis mai. Plusieurs personnes figurant sur cette liste, dont l'ancien président de la Confédération sud-américaine (Conmebol) et vice-président de la Fifa, le Paraguayen Juan Angel Napout, ou encore l'ancien président de la Confédération d'Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes (Concacaf) et vice-président de la Fifa, le Hondurien Alfredo Hawit, ont accepté leur extradition.

Jeudi 3 Mars 2016

Lu 740 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs