Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer pour une synergie optimale visant à faire face au changement climatique

Tenue du 4ème conclave des ministres du Tourisme du Dialogue de la Méditerranée Occidentale 5+5 à Casablanca




«Recenser et puis partager les études d’évaluation des impacts des changements climatiques sur le tourisme réalisées par les Etats de la Méditerranée occidentale», tel a été le leitmotiv des  ministres du Tourisme des pays du Dialogue 5+5 lors d’un conclave tenu récemment à Casablanca.
Organisée sous le thème «Le tourisme et les changements climatiques», cette conférence labellisée COP22, a été l’occasion de fructueux échanges entre les pays de la Méditerranée occidentale, sur notamment la complexité des liens entre les facteurs climatiques et les activités touristiques ainsi que sur les besoins d’adaptation et d’atténuation à adopter pour faire face au changement climatique dans un contexte de fragilité.
En effet, le Maroc, la France, l’Italie, la Mauritanie, le Portugal, l’Espagne, la Tunisie, Malte, la Libye et l'Algérie se sont tous accordés pour convenir d’encourager la réalisation, la collecte et l’analyse des bilans des émissions des gaz à effet de serre au niveau des principales destinations touristiques des pays de la Méditerranée occidentale.
Ainsi, ces pays, conscients de la vulnérabilité du secteur du tourisme face aux changements climatiques et de l’importance de l’industrie touristique en Méditerranée occidentale en termes dé création d’emplois, de réduction de pauvreté, de valorisation des ressources naturellés et de rapprochement des peuples et des civilisations ont veillé à adopter et signer, lors de cette 4ème réunion ministérielle, la «Déclaration de Casablanca».
«Cette dernière constitue une nouvelle pierre dans l’édifice de la coopération touristique entre les pays de cette région», a déclaré Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, à cette occasion.
Lui emboîtant le pas, les ministres de ces pays ont tenu à souligner, à tour de rôle, l'importance d’une forte mobilisation des pays membres du Dialogue 5+5 tourisme, lors de la COP22, afin de partager leurs expériences en matière d’actions et de bonnes pratiques pour la lutte contre les changements climatiques et la promotion du tourisme durable.
Ils ont également mis en relief la nécessité de capitaliser les acquis de ladite conférence en vue de faire un essaimage des projets visant l’atténuation ou l’adaptation aux changements climatiques dans le secteur du tourisme au niveau de la région. Et d’appeler, dans la foulée, à encourager les bailleurs de fonds nationaux, régionaux et internationaux à appuyer le financement des actions et stratégies.
De même, il a été annoncé, lors de la circonstance, que la «Déclaration de Casablanca» porte également sur la proclamation de l’année 2017 «année internationale du tourisme durable pour le développement», en vue notamment de promouvoir la consommation et la production durables dans ce secteur.
En outre, l’on a signalé de même source que le comité de suivi des pays du Dialogue 5+5 tourisme se réunira au moins une fois par an dans l’un des deux pays assurant la coprésidence du Dialogue 5+5; dévoilant que la prochaine réunion de ce comité se tiendra en France, pays assurant la coprésidence Nord et qui devra aussi accueillir les travaux de la 5ème conférence des ministres du Tourisme du Dialogue 5+5 prévue en 2018.
Et de noter que cette 4ème conférence intervient à la veille de la MEDCOP 22, qui se déroulera les 18 et 19 juillet à Tanger, et confirme la mobilisation de l’industrie touristique méditerranéenne pour la lutte contre les changements climatiques et vient renforcer la dynamique autour de la conférence des parties sur les changements climatiques (COP22) prévue à Marrakech au mois de novembre prochain.
Pour rappel, le Dialogue 5 + 5 regroupe dix pays riverains du bassin occidental de la Méditerranée, à savoir les cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe (le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie, la Libye et l’Algérie) ainsi que cinq pays de l’Europe Occidentale, (l’Espagne, la France, l’Italie, Malte et le Portugal).
La première conférence de la Méditerranée occidentale des ministres du Tourisme du "Dialogué 5+5" s’est tenue en mai 2006 à Hammamet (Tunisie), la deuxième conférence a eu lieu à Ajaccio (France) en mai 2008, alors que la 3ème édition de cette conférence s’est déroulée le 3 décembre 2014 à Lisbonne (Portugal).
Le "Dialogue 5+5", qui regroupe les pays riverains du bassin occidental de la Méditerranée, a pour objectif d’engager un processus de coopération régionale en Méditerranée occidentale portant, essentiellement, sur la sécurité et la coopération économique.

Meyssoune Belmaza
Mercredi 13 Juillet 2016

Lu 769 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs