Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer à Casablanca pour l'implication de la société civile dans les politiques publiques environnementales




Les participants à un atelier dans le cadre de "Smart City Africa Casablanca" ont plaidé, mercredi à Casablanca, pour une implication accrue et efficace de la société civile dans l’élaboration des politiques publiques environnementales.
 Ils ont souligné, lors de cette rencontre, animée par des experts en "smart cities" et des conseillers en environnent, l’importance d’impliquer les populations dans les politiques publiques mais également dans le développement des villes afin de mener une réflexion commune intégrant toutes les parties prenantes.
Placée sous le thème "Faire face aux changements climatiques : engagement envers les énergies renouvelables", cette rencontre a été également l’occasion pour les intervenants d’appeler à la mise en œuvre de projets de développement durable s’inscrivant dans une démarche prenne et performante ainsi qu’à la sensibilisation des citoyens aux enjeux de la problématique écologique.
 Intervenant à cette occasion, Kamal Lahbib, membre fondateur de la Coalition marocaine pour la justice climatique, a fait noter que "la problématique environnementale ne concerne pas uniquement les politiciens et les spécialistes en la matière, mais également la société civile, vu qu’il s’agit d’une question qui touche la population dans son ensemble".
 La sensibilisation des citoyens aux enjeux de la problématique écologique n’est pas suffisante, à elle seule, pour relever le défi environnemental, a-t-il poursuivi, notant que "les nouveaux défis auxquels font face les villes exigent une réflexion de la part de toutes les parties prenantes pour garantir un développement durable et l’intégration de tous".
 Pour faire face aux dangers liés à la dégradation de la qualité de l’air, à la pollution et aux problèmes d’assainissement liquide, M. Lahbib a appelé à promouvoir les énergies renouvelables, encourager le transport en commun, créer de nouveaux espaces verts dans les villes et à améliorer la gestion des déchets.
 De son côté, Oriol Barba, directeur technique du réseau "Medcities", a mis l’accent sur le rôle que jouent les énergies renouvelables et les modes de transport les moins polluants dans la promotion de la Smart city, soulignant dans cette optique l’importance d’élaborer des stratégies à moyen et long termes pour le développement des villes intelligentes.
Il a, par ailleurs, relevé que l’intégration des technologies numériques dans les politiques de développement est nécessaire pour garantir l’accès à l’information relative aux villes et aux services publics. Organisé pour la première fois en Afrique, l’événement "Smart City Africa Casablanca" a choisi de ne pas se limiter aux professionnels mais de s’ouvrir également sur le grand public.

Vendredi 20 Mai 2016

Lu 598 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs