Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Piqué admet avoir bluffé pour tenter de retenir Neymar




Le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué a reconnu samedi qu'il savait Neymar sur le départ depuis fin juin et il a expliqué que son fameux tweet "Il reste", publié mi-juillet, était un "coup de poker" pour retenir le Brésilien, finalement transféré au Paris SG.
"Quand la pré-saison a débuté, le message était qu'il allait partir. Nous avons été plusieurs joueurs à essayer de le convaincre de rester", a raconté Piqué en conférence de presse.
"Le jour où j'écris ce tweet +Se queda+ (+Il reste+, en espagnol, NDLR), je sais qu'il s'en va. Je sais que c'est la dernière cartouche qu'il me reste, utiliser les réseaux sociaux pour que l'opinion publique pense qu'il reste et que cela le convainque. Il (Neymar) s'est mis en colère contre moi, mais nous avons ensuite réglé ça. Et au final, il est parti", a poursuivi le défenseur catalan.
Le 23 juillet, Piqué avait enflammé les réseaux sociaux en publiant sur Twitter ce court message, accompagné d'une photo où il posait avec l'attaquant. Et ce tweet, qui semblait à ce moment-là mettre fin au feuilleton, a été ensuite tourné en dérision sur Internet lorsque Neymar a rejoint la semaine dernière le Paris SG pour un transfert record à hauteur de 222 millions d'euros.
"Sur ce coup-là, cela ne m'a pas réussi. C'est comme un coup de poker qui tournerait mal", a philosophé Piqué.
Le Catalan a raconté qu'à l'occasion du mariage de Lionel Messi en Argentine, le 30 juin dernier, Neymar avait déjà évoqué auprès de plusieurs équipiers ses envies de rejoindre cet été le Paris Saint-Germain.
Le défenseur a néanmoins assuré n'avoir rien à reprocher au Brésilien, jugeant "courageuse" sa décision de s'en aller.
"Il a sans doute ses raisons. Je ne sais pas si elles sont économiques, ou s'il veut devenir le meilleur du monde en jouant dans une autre équipe. Mais je crois que nous ne devons pas le juger", a fait valoir l'international espagnol.
"Il a passé quatre années ici, il nous a apporté un rendement extraordinaire et c'est ce que nous devons retenir. On ne connaît pas le montant exact de son transfert (en 2013) mais cela ne dépasse pas 200 millions, donc il est parti en laissant de l'argent dans les caisses", a-t-il conclu, assurant ne pas être "déçu" par l'attitude de Neymar.

Libé
Lundi 14 Août 2017

Lu 207 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs