Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Phyllis Francis, la surprise du 400 m des Mondiaux d’athlétisme de Londres




L'Américaine Phyllis Francis s'est immiscée dans le duel annoncé entre sa compatriote Allyson Felix et la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo en finale du 400 m pour devenir championne du monde du tour de piste mercredi à Londres.
Sous une pluie ininterrompue, Francis a obtenu à 25 ans le premier grand succès individuel de sa carrière, en 49 sec 92, devant la Bahreïnie Salwa Eid Naser (50.06), qui a amélioré son record national pour la 3e fois en quatre jours.
"Dans la dernière ligne droite, j'ai essayé de rester calme et de me relâcher, si on peut parler de relâchement quand l'acide lactique monte", a expliqué la lauréate surprise.
Felix a certes complété le podium (50.08), mais a perdu le titre. La Californienne a égalé le record de médailles (14) aux Mondiaux, rejoignant les sprinters Usain Bolt et Marlène Ottey.
Quant à Miller-Uibo, elle a terminé à l'agonie quatrième en 50 sec 49. Aux Jeux de Rio, en plongeant sur la ligne, la jeune femme avait soustrait l'or à Allyson Felix.
Miller-Uibo, si fringante les tours précédents, a probablement payé les prix des efforts répétés, étant également engagée sur 200 m dont elle a disputé les demi-finales la veille.
La quête du doublé 200-400 m de Wayde Van Niekerk s'est poursuivie pour 2/100e. Le Sud-Africain, qui avait conservé le titre du 400 m mardi soir, a failli être éliminé, seulement troisième de sa demi-finale en 20 sec 28. Le Français Christophe Lemaitre, quatrième de la course en 20 sec 30, est le premier des exclus.
"Je savais que ce serait un rude challenge. Cela a été un grand soulagement de voir mon nom en finale. Il faut que je me repose maintenant et que je donne le maximum en finale demain (jeudi)", a indiqué WVN.
Le recordman du monde du 400 m (43.03) devait retrouver hier en finale du demi-tour de piste le Botswanais Isaac Makwala, très remonté. Makwala (30 ans) s'est qualifié en 20 sec 14, deux heures après avoir parcouru seul la distance dans la série qu'il n'avait pu disputer lundi à cause d'une gastro-entérite.
Le Botswanais, qui avait été mis en quarantaine par le délégué médical de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), médite sa revanche.
Le Norvégien Karsten Warholm, étoile montante de la discipline, est le nouveau roi en 48 sec 35 du 400 m haies, à la recherche d'un leader depuis quelques saisons.
Certes l'Américain Kerron Clement, médaillé de bronze à Londres, avait enfin décroché le titre olympique à Rio après une longue éclipse, mais Warholm, son cadet de 10 ans, incarne l'avenir.
"Merci Londres. Je n'arrive pas à y croire. C'est fou même si j'ai beaucoup travaillé. Le décathlon m'a donné de bonnes bases mais tout le mérite de mes progrès sur les haies revient à mon entraîneur", a souligné le Viking, capable aussi de courir le tour de piste sans les haies basses en moins de 45 secondes.
La Chinoise Lijiao Gong a profité des absences pour maternités de la Néo-Zélandaise Valerie Adams, quadruple championne du monde (2007, 2009, 2011,2013), et de l'Allemande Christina Schwanitz, la tenante du titre, pour enfin monter sur la plus haute marche au lancer du poids.

Vendredi 11 Août 2017

Lu 442 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs