Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Peur sur Casablanca


La patate chaude des violences juvéniles aux conséquences ni chair ni poisson



Peur sur Casablanca
Les comportements des individus qui, portés par des actes et une volonté délibérée de destruction, de détérioration des biens privés et publics à Casablanca jeudi, certes, sont condamnables à plus d’un titre, mais...
Nul besoin ici de pointer du doigt X ou Y mais on peut constater que le hooliganisme qui n’est pas essentiellement le fait de supporters d’un seul club mais pratiquement de tous ceux qui forment l’élite de ce bon vieux championnat, est un phénomène tendant à prendre chaque jour que Dieu fait, ici-bled, plus d’ampleur. Les évènements violents somme toute, d’une banalité devenue tout à fait coutumière dans nos rues dès lors que c’est jour de stade, doivent nous interpeller cette fois-ci très sérieusement. Basta la bricole!
On n’a que trop fait usage du colmatage des brèches à chaque fois que des jeunes délinquants d’un soir nous ont fait prendre conscience de la gravité du fléau. On a préféré mettre du côté des bobos, une maladie évidente et qu’on n’a jamais voulu voir venir. Il n’est pire aveugle… dit-on.
Les actes de violence perpétrés dans les différents quartiers de la métropole concernent essentiellement et pourquoi pas exclusivement, le football. En effet, ces actes ont été commis par des jeunes supporters de l’ASFAR et du Raja et s’il est navrant de constater qu’ils ont débordé dans la rue, c’est que tout simplement on a laissé faire.
Prévenir vaut mieux que guérir, dirait l’adage et pourtant, cette violence juvénile  était tout à fait prévisible par tous car présente bien avant l’événement et donc d’une évidence pour le moins débordante. Longtemps avant le match, le branle-bas de combat, en cette ère où la communication est reine, était à portée de click, dans tous les réseaux sociaux et annonçait l’apocalypse. Qu’a-t-on fait ? Pas grand-chose si ce n’est la castagne. Entre Rabat et Casablanca, force est de constater le manque flagrant de coordination entre les autorités des deux villes pour enrayer le fait.
Ils sont, pourtant deux facteurs principaux bien apparents pouvant mettre fin à l’émergence de ce phénomène : football pour ne pas dire sport et jeunesse. On n’en blâmera donc pas que le ministre de l’Intérieur qui indique, ô solution extrême, l’arrestation de quelque 200 voyous, mais aussi, le principal concerné Mohamed Ouzzine sans en oublier le porte-parole du gouvernement et sa Communication Mustapha Khalfi, bien étrangement muet.
Mohamed Jaouad Kanabi

Libé
Samedi 13 Avril 2013

Lu 1532 fois


1.Posté par abdou le 13/04/2013 12:22
Dans les pays développés, les FAR ne jouent pas avec les civils. On se cache derrière l'association des FAR mais en vérité ce sont les Far qui jouent; ils n'ont pas besoin de sponsor: l'argent des contribuables (public) est à portée de la main. Imaginez un instant le mundialito de clubs avec la présence de FAR. On va dire par exemple le barça va jouer avec le FAR! On va se poser des questions en europe: y a t-il une guerre?
Je pense qu'on devrait sanctionner sévèrement avec des amendes à la mesure des dégâts pour dédommager les victimes et surtout faire revenir les FAR à leur caserne en laissant le foot aux civils.

2.Posté par Malik le 13/04/2013 15:33
c 'est très inquiétant ce phénomène , je pari que ca va prendre l' ampleur d 'une insurrection urbaine à Casablanca , si le pouvoir laisse ce statu quo.

Belle prise de risque !

3.Posté par Mustapha le 14/04/2013 05:16 (depuis mobile)
Non, non et non...ce n'est dans notre culture,,
La lois doit être appliquée rigoureusement à l''encontre de ces criminels et ce,qque.soit leurs âges..

4.Posté par moumed le 14/04/2013 12:33
Merci de ne pas mêler les frictions partisanes avec ce fléau qui doit être combattu par tout le monde.

Le hooliganisme , l'incivilité ont été de tous les gouvernements qu'ils soient de gauche , de droite où des islamistes aujourd'hui .

C'est un sympathisant du socialisme qui s'adresse à vous !!

5.Posté par boubou le 15/04/2013 09:49
Qu'est ce que tuchantes à si Abdou. Avant, quand le défunt Roi Hassan II Allah Irahmou, c'est à dire dans
les 60,70 les joueurs étaient des militaires ou des gendarmes. Maintenant tous les joueurs sont des civils, excepté, il y a 2 ou 3 ans il y avait un seul militaire, c'était Ouaddouch. Maintenant, il a terminé son contrat et il est civil. Pour ce qui est argent je vous assure qu'il n y a ni contribuables ni rien du tout. C'est un club qui est comme tous les clubs. Pourquoi, ce club participe dans le championnat parce qu'il y a un CISM (Comité International des Sports Militaires) où il y a existe toutes les disciplines même te tir avec armes et tous les pays doivent y participer. Sinon pour ce qui s'est passé à Casablanca, l'équipe des FAR n'est pour rien. C'était un règlement de compte entre supporters. Déjà il y a 3 ou 4 mois des supporters rajaouis sont venus pendant la nuit à bord de 3 voitures sienna et ont semé le désordre dans la capitale et ils ont laissé même une vidéo de leurs actes. Donc chacun est responsable de ses actes.
Ceux qui sont impliqués dans ce désordre doivent être jugés et l'équipe est loin de tout de ça.........

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs