Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Petro Porochenko annonce un plan de paix et la signature d’un accord d'association avec l'Union européenne

Lourd bilan sur le terrain où les affrontements se poursuivent entre l’armée ukrainienne et les séparatistes




Petro Porochenko annonce un plan  de paix et la signature d’un  accord  d'association avec l'Union européenne
Alors que les combats se poursuivent dans l'est de l'Ukraine, le président ukrainien Petro Porochenko a appelé au téléphone son homologue russe Vladimir Poutine pour parler d'un plan visant à mettre fin aux pertes humaines dans l'est de l'Ukraine, au cours d'une conversation tard dans la nuit de jeudi à vendredi entre les deux dirigeants, a annoncé le Kremlin.
"Porochenko a informé le chef de l'Etat russe des principaux points de son plan pour régler la situation dans le sud-est de l'Ukraine," a ajouté le Kremlin dans un communiqué publié dans la nuit.
Les deux hommes d'Etat ont eu deux conversations téléphoniques nocturnes de ce type cette semaine.
Vladimir Poutine a fait "une série de commentaires" sur le plan en insistant sur la nécessité de "mettre fin immédiatement à l'opération militaire" lancée par Kiev contre les milices séparatistes prorusses dans la région de Donetsk et de Lougansk.
Petro Porochenko "a développé ses positions fondamentales et un calendrier pour appliquer le plan de paix pour l'est du pays," en insistant sur le besoin de libérer les otages retenus par les séparatistes, selon la présidence ukrainienne.
Porochenko a dit à Poutine "qu'il comptait sur un soutien au plan de paix" après un cessez-le-feu, selon son service de presse.
Les combats dans l'Est ont fait au moins 360 morts en Ukraine depuis avril. Par ailleurs et tandis que Moscou, selon l'Otan, a renforcé sa présence militaire à la frontière, le nouveau président ukrainien Petro Porochenko qui a dévoilé vendredi un plan de paix en 14 points pour mettre fin à l'insurrection séparatiste prorusse dans l'est du pays, a annoncé qu’il signera le 27 juin le dernier volet d'un accord d'association historique avec l'Union européenne l'éloignant du giron russe.  Sur le terrain, les combats se sont poursuivis vendredi dans l'est de l'Ukraine au lendemain d'affrontements qui ont coûté la vie à 300 séparatistes pro-russes, selon les forces gouvernementales. Ce bilan n'a pu être vérifié, mais un chef rebelle a parlé de "lourdes pertes" et a reconnu que ses hommes n'avaient pu résister à l'offensive de l'armée, qui a notamment eu recours à des blindés. L'état-major des forces ukrainiennes fait quant à lui état de sept morts et de 30 blessés parmi les militaires. 
Vendredi, les combats se déroulaient à une centaine de kilomètres de la frontière russe. Ils avaient éclaté la veille à Krasni Limane, où les séparatistes ont refusé de déposer les armes dans le cadre du plan de plan de paix avancé par le président Petro Porochenko, précise-t-il. 
Les forces gouvernementales prennent peu à peu le pas sur les séparatistes de l'Est, mais ces derniers tiennent encore la ville stratégique de Slaviansk. 
Selon Vladislav Selezniov, porte-parole de l'opération "antiterroriste" lancée contre les miliciens pro-russes, 300 d'entre eux ont donc été tués dans les villages de Iampil et de Zakitné, bombardés par l'artillerie et l'aviation. 

AFP & Reuters
Samedi 21 Juin 2014

Lu 86 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs