Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Petits agissements et piètre provocation

Le Polisario fait peu de cas des résolutions internationales




Petits agissements et piètre provocation
En violation des accords de cessez-le-feu signés, sous la supervision de l’ONU entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario et qui consacre la zone de M’Haïriz comme partie intégrante des zones tampons, la direction du Polisario a décidé, unilatéralement, de célébrer la fête de l’Aïd Al Adha, dans cette zone. Comme les différentes zones tampons que le Maroc, à l’instar de la communauté internationale, considère comme devant rester neutres et inoccupées, et que le Polisario, pour détourner l’attention des pauvres populations parquées à Tindouf, appelle ’’zones libérées’’, la zone de M’Haïriz a été envahie, ces dernières semaines. En effet, le Polisario a décidé d’y conduire des milliers de Sahraouis bernés par les slogans de “zones libérées”. Ces populations ont été conduites dans ce désert pour soi-disant célébrer la fête en territoire libre.
Cette décision qui viole les accords de cessez-le-feu a été dénoncée par le Maroc qui, par la voix de son ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a condamné cet acte provocateur qui constitue une violation des accords-cadres des relations entre le Maroc et l’ONU en vue de trouver une solution à ce conflit artificiel.
Dans sa déclaration, le porte-parole du gouvernement marocain a qualifié les provocations du Polisario de violations des accords de cessez-le-feu patronnés par l’ONU, réitérant l’opposition catégorique  du Maroc à toute présence du Polisario dans la zone située  à l’est du mur de protection. D’autant plus que cette zone se trouve sous l’exclusive  responsabilité de l’ONU et où aucune présence militaire qu’elle soit marocaine ou autre, n’est admise.
Que peut bien en penser Ross dont la visite dans la région a coïncidé avec cette violation par le Polisario des accords de cessez-le-feu ?
En effet, l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara est arrivé le 20 septembre courant à Alger où il a eu des entretiens séparés avec les deux responsables  de la diplomatie algérienne: Ratmane Lamamra et Abdelkader Messahel. Une visite qui est presque passée inaperçue dans les médias à part les deux petites brèves de l’APS annonçant l’arrivée du médiateur américain.
L’étape algérienne s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle tournée que Ross a initiée le 5 septembre par une escale de trois jours dans les camps de Tindouf, puis  en Europe en prévision de la présentation, fin octobre, de ses observations devant les membres du Conseil de sécurité sur la situation du processus des pourparlers entre le Maroc et le Polisario.

Ahmadou El-Katab
Mercredi 30 Septembre 2015

Lu 1308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs