Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Petite entreprise et grands projets environnementaux




Jeune entreprise marocaine établie à Casa, «Serveco», spécialisée dans le traitement des déchets, vient de signer avec la société italienne, domiciliée à Chieti, Teate Ecologia, une convention de coopération et de partenariat dans le domaine de l’environnement.
Il s’agit de la collecte, de l’exploitation et du recyclage des déchets urbains et dérivés, ainsi que de toutes autres activités en relation avec l’environnement au Maroc, en Afrique et dans le monde.
Cette initiative traduit la volonté des responsables de l’entreprise de contribuer à préserver l’environnement.
Fouad El Khattabi et ses proches collaborateurs, Charif d’Ouazzane Mourad, Asmaa Habibi et Amine Lamini ne lésinent sur aucun moyen pour donner à leur jeune société la place et le rôle qu’elle mérite.
Profeta Pietro représentait la société «Teate Ecologia» de Chieti. Cette convention porte sur une durée d’une année dès sa signature (22 septembre 2016), avec la réalisation à la clé de cinq projets répartis sur cinq régions du Maroc. Le premier sera monté à Azrou, où va être créée une usine d’exploitation et de recyclage des déchets urbains de la zone de Fès-Meknès et environs.
L’usine aura une capacité de traitement de 100.000 tonnes par an pour fabriquer des briques qui sont non seulement moins vulnérables pour l’environnement mais aussi plus rentables pour les cimenteries utilisatrices.
Quatre autres usines seront construites par la suite, dont l’une est déjà prévue pour la région de Casablanca-Settat qui sera opérationnelle à Berrechid.
Il est à noter que cette initiative portera aussi sur la formation de 105 enfants qui vivent actuellement de leur travail dans la décharge de Casablanca et seront payés selon la législation en cours.
A rappeler aussi que cette convention vient à la suite du 1er accord signé à Chieti le 27 mars 2015 entre l’Union démocratique des commerçants et artisans UDCA - Maroc) et CONF Comercio (Italie) par Fouad Khattabi et Mme Tiberio.
Il est à regretter qu’une poignée de Marocains qui aiment leur pays et contribuent par leurs moyens limités et leur savoir-faire au développement du Maroc ne soient pas soutenus par les responsables.

H. Saghir
Vendredi 7 Octobre 2016

Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs