Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Peter Galbraith rappelé par Ban Ki-moon : La fraude électorale coûte son poste au N°2 de la mission onusienne en Afghanistan




Le chef adjoint de la mission de l'ONU en Afghanistan, l'Américain Peter Galbraith, a été rappelé par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui a mis fin à ses fonctions, a annoncé mardi la porte-parole de l'ONU.
"Le secrétaire général a décidé de rappeler M. Peter Galbraith et de mettre fin à ses fonctions de représentant spécial adjoint en Afghanistan", a déclaré Michèle Montas dans un communiqué.
M. Ban "exprime ses remerciements à M. Galbraith pour son travail et son dévouement professionnel" et "reconnaît ses contributions importantes à l'oeuvre de la mission".
Le chef de l'ONU "a pris sa décision dans l'intérêt de la mission" et "réaffirme sa pleine confiance en son représentant spécial, Kai Eide", conclut le communiqué.
M. Galbraith avait quitté l'Afghanistan courant septembre après un différend avec le représentant spécial, le Norvégien Kai Eide, sur la manière de gérer les accusations de fraude lors du scrutin afghan du 20 août.
Selon un responsable de l'ONU à Kaboul, l'émissaire américain prônait une ligne de conduite plus agressive face à la Commission électorale indépendante (IEC), accusée de partialité par les observateurs et par l'opposition en faveur du président afghan sortant, Hamid Karzaï. M. Eide serait partisan d'une attitude plus souple, selon des sources proches de l'ONU.
Selon des résultats préliminaires du scrutin du 20 août, M. Karzaï est en tête avec 54,6% des votes déclarés valides, contre 27,8% à son principal rival Abdullah Abdullah, ancien ministre des Affaires étrangères.
Mais ces résultats ne deviendront définitifs qu'après leur validation, à l'issue des nombreuses enquêtes pour fraude en cours.
De nombreux observateurs afghans et étrangers, notamment une mission de l'Union européenne, ont estimé que ces fraudes avaient été "massives".
M. Karzaï a été installé à la tête du pays fin 2001 par la coalition militaire emmenée par les Etats-Unis qui venait de chasser les talibans du pouvoir. Il avait été élu président en 2004.
M. Karzaï demeure le favori et est soutenu par la communauté internationale mais cette dernière est embarrassée par les soupçons de fraudes massives qui pourraient ternir par avance sa légitimité.
"Nous avons un grand respect pour Peter et le travail qu'il a accompli depuis des années à l'étranger", a commenté à Washington Philip Crowley, le porte-parole du département d'Etat, soulignant notamment que M. Galbraith avait été un "remarquable ambassadeur américain en Croatie".
Le limogeage du diplomate, a-t-il observé, est toutefois "une question relative au personnel de l'ONU", et l'Amérique "continuera à soutenir les efforts de l'ONU et d'autres (instances) pour parvenir à un résultat crédible de l'élection en Afghanistan".

AFP
Samedi 3 Octobre 2009

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs