Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Personne ne veut de la demeure de Céline Dion




Quand personne ne veut d’un bien immobilier, la loi du marché impose d’en baisser le prix, mais pas forcément de le brader de moitié, plus encore quand il s’agit d’une demeure d’exception et pourtant ! Mise en vente en 2013 à 72,5 millions de dollars, puis à 45,5 millions en 2016, Jupiter Island, la villa de Céline Dion, en Floride, vient de voir son prix s’écrouler pour être finalement proposée à la vente au prix de 38,5 millions de dollars.
Une villa de mille mètres carrés que la star québécoise a fait construire en 2010 avec son défunt mari, René Angélil. Posée dans un somptueux domaine de plus de 22.000 mètres carrés, la demeure est tout bonnement gigantesque. Elle comprend une résidence principale de deux étages, dans laquelle le couple et leurs trois enfants vivaient.
Mais aussi cinq pavillons individuels pour loger les amis, les parents et les visiteurs, un court de tennis, un simulateur de golf,  un théâtre, une salle de gym... De plus, la propriété compte pas moins de trois piscines et un parc aquatique pour les enfants. Pour couronner le tout, la villa donne sur une plage privée de 100 mètres. Mais rien n’y fait, Michael Jordan et Tiger Woods, résidents du même quartier sont toujours sans voisin depuis que Céline Dion a décidé de vivre à Las Vegas où, rappelons-le, elle donne cinq concerts par semaine au Caesars Palace, et ce, jusqu’en 2019. La faute au coût de fonctionnement de ce bien d’exception. En effet, entre les services de ménages, l’entretien des jardins et des piscines ainsi que la surveillance du domaine, la facture ne se limite pas uniquement à l’achat du domaine.
“C’est beaucoup trop personnalisé et cela coûtera une fortune au nouvel acquéreur en termes de personnel pour faire tourner correctement le domaine, vient d’expliquer l’agent immobilier spécialiste du luxe Cara Ameer au site Realtor. Il n’existe que très peu d’acheteurs potentiels pour ce genre de bien extrêmement luxueux.“
En juin dernier, Céline Dion bradait déjà son immense manoir au Québec – initialement estimé à près de 21 millions d’euros – à 7 millions. Gageons que la vente de son hôtel particulier parisien acheté en 2008, situé dans la fameuse villa Montmorency à Paris, soit plus concluante. Un petit paradis de 1400 mètres carrés comportant dix pièces sur cinq étages, une salle de cinéma, un spa, une salle de fitness, une vue sur la Tour Eiffel - et sur les jardins de Mylène Farmeret Johnny Hallyday, estimé à 9 millions d’euros et dans lequel Céline Dion n’a jamais habité.

Samedi 28 Janvier 2017

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs