Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Permettre aux jeunes filles de découvrir d'autres horizons

Le camp d'excellence scientifique se poursuit à Rabat




Permettre aux jeunes filles de briller dans le domaine des sciences et leur offrir la possibilité de participer activement au développement global. Tels sont les principaux objectifs du camp d'excellence pour le développement des sciences dans l'éducation des jeunes filles qui se tient jusqu’au 6 septembre courant à Rabat.
22 jeunes filles en classe de première scientifique au parcours atypique prennent part à cet événement,  co-organisé par l’Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Elles viennent du Liban, de la Mauritanie, de la Tunisie, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, Sénégal et du  Maroc, pays hôte de ce rendez-vous.
Prennent également part à cette rencontre, initiée en partenariat avec l'Université internationale de Rabat (UIR) et l'Association "eSTEM Morocco", des enseignants de mathématiques et de sciences naturelles et physiques, des experts locaux spécialisés dans le renforcement des capacités de la femme, ainsi que des femmes modèles et actives dans les domaines scientifiques et de leadership. Outre les représentants d'organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales, ainsi que de représentants d'institutions nationales.
Inscrit dans le cadre du programme de coopération de l'ISESCO et de l’UNESCO, visant à promouvoir l'égalité des genres et l'autonomisation de la femme, ce séminaire d’une semaine est conçu comme un levier devant permettre aux jeunes filles d'accéder aux sciences et techniques, à l'instar des garçons, indiquent les organisateurs.  
Citée par la MAP, Najat Mjid, médecin et présidente de l'Association Bayti, estime que cette rencontre permet aux jeunes participantes  « d'échanger entre elles,  de découvrir d'autres horizons et d'apprendre à se projeter et ne pas être dans la pensée unique, ainsi que de développer chez elles la compétence et la passion de vouloir avancer et d'être actrices de changement au sein de la société ».
Plusieurs activités figurent au programme de ce séminaire. Lequel se décline en différents modules de formation, comme le leadership et la participation de la femme aux affaires publiques, le coaching personnel, les connaissances sanitaires et la conscience environnementale.
Outre les ateliers scientifiques, des visites à des sites scientifiques et culturels sont également prévues, en plus d'une visite aux villes d'Ifrane et de Fès, notamment dans la cité historique et l'Université d'Al Akhawayn qui abrite la Chaire de l'UNESCO "Eau, femmes et pouvoir de décisions".
Il est à préciser qu’au terme du camp, les participantes recevront de l’ensemble des partenaires de cette édition un certificat de participation et que ces dernières présenteront un projet de recherche à la fin du séminaire.

Alain Bouithy
Jeudi 3 Septembre 2015

Lu 778 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs