Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Périlleux derby maghrébin pour le FUS à Béjaïa

La sortie du champion du Maroc s’annonce des plus chaudes devant un numéro douze d’enfer




Aussi bien que le WAC qui a terminé en tête au sortir de la phase des groupes, le FUS tout autant qualifié au carré d’as haut le crampon mais pour une autre compétition africaine de moindre gabarit celle-là, tentera un petit quelque chose dimanche à 22 heures dans un stade qui sonne à merveille et comme son nom l’indique puisqu’il s’agit de celui de l’Unité Magrébine à Bejaïa en Algérie devant le MOB, histoire de représenter de son mieux le football national.
Nos deux clubs peuvent, d’une assiduité que d’aucuns ne leur renient, réaliser un doublé continental historique, Ligue des champions et Coupe de la Confédération. Si cela tient toujours du virtuel pour le moment, il n’en reste pas moins que c’est tout à fait plausible mais pour cela il va falloir passer outre le Zamalek et le MOB. Pour ce qui est des hommes de Walid Regragui, tout auréolés de leur premier titre de champions du Maroc, ils voyagent en Algérie sans leur défenseur central Naif Akrad, un jeune virtuose que vient tout juste d’appeler en sélection Hervé Renard. Qu’à cela ne tienne, le groupe tient bien la route car il n’en est pas à une individualité près, d’exemple l’absence de Batna est parfaitement palliée.
En face, le FUS qui en terminant premier a évité l’ogre TP Mazembe, aura et ce n’est nullement un cadeau à ce stade-là, même s’il est considéré comme le Petit Poucet du carré d’or, le Mouloudia Olympique de Bejaïa qui, lui, en sera à sa première participation à la grande fête des demis. Il a, pour ce faire, écarté en phase de groupes lors de l’ultime journée, la coriace formation ghanéenne du Medeama (1-0).
Le Crabes du MOB qui joueront devant leur chaud public, un numéro douze d’enfer, ne devraient pas trop s’en laisser compter par nos représentants, et ce en dépit des difficultés financières du club en ce début de championnat, des primes non payées et la suspension provisoire de l’entraîneur en second Adjali Lakhdar mis à l’écart par la commission de discipline de la Ligue nationale de football algérienne jusqu'à son audition prévue ce lundi.
Petit avertissement pour le FUS sur la forme et l’esprit mordicus des hommes de l’entraîneur Sendjak, lors de son dernier match, Bejaïa est revenue de son déplacement à Constantine avec un précieux nul en revenant au score (2-2) grâce à des buts inscrits dans les temps morts de chacune des deux mi-temps. C’est dire s’ils se savent être décisifs. Mais on peut faire confiance à Regragui et ses poulains qui, eux aussi, savent voyager malgré les difficultés. Sûr qu’ils sauront négocier cette périlleuse sortie qui, d’humble avis, est tout à fait jouable.
Bon spectacle!

Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 17 Septembre 2016

Lu 1432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs