Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

People




People
Ronaldinho viré par Coca

Il fut un temps où Ronaldinho enchantait le monde de ses passes aveugles, de ses chevauchées fantastiques et de ses dribbles chaloupés...
Aujourd'hui, la star brésilienne n'est plus que l'ombre de ce qu'elle a pu être, terminant sa carrière de la plus triste des manières. Le meneur de la Seleçao a en effet signé un contrat avec l'Atlético Mineiro après avoir quitté Flamengo, l'un des clubs les plus titrés et les plus populaires du Brésil, dans l'anonymat le plus total après une brouille financière.
Résultat, Ronaldinho a signé un nouveau contrat de 116 000 euros par an, bien loin des précédents contrats mirobolants de son époque européenne. Heureusement, le joueur de 32 ans peut compter sur ses sponsors pour arrondir ses fins de mois, dont Coca-Cola qui lui verse tout de même 570 000 euros par an. Mais tout cela, c'était avant... avant son arrivée à l'Altético et sa conférence de presse avec le club. L'Altético a en effet signé un contrat de sponsoring avec Pepsi, grand rival de Coca. De fait, la boisson disponible et présente lors des conférences de presse n'est autre que Pepsi...
Et alors qu'il répondait aux questions, Ronaldinho a eu une petite soif... Naturellement, son choix s'est porté sur la seule possibilité, la canette de Pepsi. Une attitude peu appréciée des boss du géant américain Coca-Cola qui ont décidé de mettre un terme à leur association. "Le fait que le joueur soit apparu avec une canette de Pepsi est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, mais ce n'est certainement pas la seule raison qui pourrait mener à une rupture de contrat. (...) Coca-Cola reconnaît la valeur et la carrière de Ronaldinho. Cependant, suite aux derniers événements, il est devenu impossible d'envisager la poursuite de la collaboration", a ainsi déclaré Marcelo Pontes, directeur marketing de la marque. "Il n'a pas correspondu aux attentes et son nom était associé à plus d'infos négatives que positives", a-t-il ajouté, faisant une allusion à peine voilée au manque de professionnalisme du joueur, à son goût prononcé pour les sorties nocturnes ou encore aux affaires concernant son entourage.
Heureusement, Ronaldinho pourra toujours tenter de passer un accord avec Pepsi, la marque ayant l'habitude de débaucher des joueurs de foot pour ses campagnes de pub, à l'image de Lionel Messi et Didier Drogba, ou encore Éric Cantona pour la version française...

Libé
Vendredi 13 Juillet 2012

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs