Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

People : Les propos arrogants d’Ibrahimovic




People : Les propos arrogants d’Ibrahimovic
Comme d'habitude, lorsque son équipe est en difficulté, Zlatan Ibrahimovic revêt son costume de super-héros et claque des buts pour sauver ses coéquipiers. Après Marseille, où il a inscrit un doublé en quelques minutes à peine avec le PSG, c'est cette fois-ci avec le maillot de la Suède qu'il a inscrit un but décisif. Le tout accompagné de propos plus que douteux, entretenant la légende sulfureuse du joueur...
Vendredi 12 octobre, la Suède se déplace aux Iles Féroé dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. Les Iliens, 158e nation au classement Fifa sur 207, mènent face aux Suédois, 21e, alors que l'on joue la 65e minute de ce match. Le moment que choisit Zlatan Ibrahimovic pour se réveiller, avec une passe décisive et un but pour offrir la victoire à son équipe (2-1), alors que les Iles Féroé croyaient à l'exploit.
Une prestation une fois de plus à la hauteur du buteur parisien, et un ego à la hauteur de sa réputation, puisqu'il aurait eu des mots peu amènes pour les locaux, comme le raconte le capitaine de la sélection des Iles Féroé au quotidien El Mundo Deportivo. "Ibrahimovic n'a pas arrêté de parler de notre équipe en termes méprisants avant de me donner un coup de coude volontaire avant la mi-temps. Sur le chemin des vestiaires, il m'a interpellé pour me dire où il jouait et combien il gagnait de plus que moi. Il a eu un comportement totalement infantile", a confié Frodi Benjaminsen, à qui le Suédois aurait lancé : "Tu sais combien je gagne ?"
Et visiblement, les adversaires de la star ne sont pas les seuls à subir les foudres du capitaine suédois. Son coéquipier l'ancien joueur de Nantes Christian Wilhelmsson, qui avait eu le malheur d'être mal placé sur le premier but, tenta de justifier son erreur avant de se prendre un magnifique "ferme ta gueule" de la star. Mais visiblement, le buteur serait coutumier du fait et ses excès d'humeur seraient même bénéfiques : "Zlatan joue mieux quand il est furieux."
Ses partenaires parisiens, contre qui il était déjà passablement énervé lors de la dernière rencontre, ont du souci à se faire...

Libé
Vendredi 19 Octobre 2012

Lu 274 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs