Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

People : Les mésaventures des stars Patrick Poivre d'Arvor




People : Les mésaventures des stars Patrick Poivre d'Arvor
Gros renversement de situation pour Patrick Poivre d'Arvor. L'ancien présentateur des journaux télévisés de TF1 a été condamné en appel à verser une belle indemnité à son ancienne chaîne pour non respect de son 'obligation de non critique' signée à son licenciement. A son départ à l'été 2008, enregistrant plus de 20 ans d'ancienneté, PPDA avait eu droit à la somme de 3,5 millions d'euros, mais pourrait bien en voir une partie s'envoler...
Début 2009, TF1 en a eu après lui, soulignant notamment les propos tenus dans un ouvrage autobiographique 'A demain ! En chemain vers ma liberté'. Poivre d'Arvor y révélait les coulisses de son départ, et critiquait notamment une collusion 'de plus en plus forte' entre les médias et le pouvoir en place. 'J'ai beaucoup hésité (...) et puis à un moment donné on m'a mis le couteau sous la gorge', témoignait notamment le journaliste.
Arguant de sa liberté d'expression, Poivre d'Arvor a perdu en appel...mais n'abandonne pas pour autant. Sur son compte Twitter, l'ex-homme tronc de TF1 a ainsi annoncé : 'Voilà quatre ans que TF1 me poursuit de sa vindicte. Je me pourvois en cassation. Sa jurisprudence défend le droit d’expression des salariés'.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Madona
Madonna a fortement écorné son aura de star intouchable en l'espace de quelques mois.Tel un animal blessé, la chanteuse de 54 ans attire désormais les vautours puisque la société en charge de l'héritage de Marlon Brando lui réclame 300.000 dollars pour avoir utilisé l'image de l'acteur dans ses concerts.
The Hollywood Reporter révèle que Madonna est poursuivie à cause de son tube Vogue, où elle cite de nombreuses célébrités ('Greta Garbo, Monroe / Deitrich, DiMaggio / Marlon Brando, Jimmy Dean') pendant que leurs portraits sont diffusés derrière elle.
À chaque apparition, ces stars disparues décrochent un cachet, reversé à la société qui représente leur héritage.
Madonna avait ainsi payé 3.750 dollars à chacune des stars montrées lors de son spectacle du Super-Bowl, à la société CMG Worldwide qui possède les droits d'innombrables icônes comme James Dean, Lana Turner, Greta Garbo, Marlene Dietrich ou encore Grace Kelly.
Néanmoins, l'héritage de Marlon Brando incombe à Brando Enterprises, ce qui a provoqué de nombreux soucis. Pour préparer la dernière tournée de Madonna, Bhakti Touring, Inc., la société responsable des nombreux concerts, a passé un accord avec Brand Sense Partners (BSP) qui représente Brando Enterprises.
Celle-ci avait accepté de toucher 3.750 dollars comme les autres stars, avant que tout le monde ne s'accorde sur la somme de 5.000 dollars par soirée. Ce détail expédié, la tournée de la chanteuse a été lancée.
Mais BSP a décidé en mai de chambouler les accords pour demander 20.000 dollars, quatre fois plus que la somme convenue. En plus de multiplier par cinq l'investissement puisque chaque star doit toucher le même cachet, cette décision brise les termes du contrat.
En juillet, CMG a déposé une plainte très discrète dans l'Indiana pour attaquer Brando Enteprises et BSP, lesquels ont demandé à ce que le procès soit déplacé à la Cour fédérale, chose courante lorsque les deux parties viennent de deux Etats différents.
Avec un détail important : pour l'utilisation de Marlon Brando dans une centaine de concerts, la société qui représente l'héritage de l'acteur réclame 300.000 dollars.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Céline Dion
C'est une histoire tout bonnement incroyable ! Une photo dont Céline Dion se serait bien passée... En effet, Le Journal de Montréal vient de sortir un cliché présentant côte à côte l'homme accusé d'avoir tiré sur la foule lors de la victoire des souverainistes au Québec et la chanteuse québécoise.
Céline Dion, qui opère un come back avec un album à venir et le clip 'Parler à mon père' qui tourne partout, n'avait clairement pas besoin de ce genre de médiatisation, et pourtant il y a quelques mois, la star posait à côté de Richard Henry Bain, l'homme qui a tiré sur la foule lors de la victoire des souverainistes au Québec.
Accusé d'avoir semé la terreur mardi 4 septembre dernier lors du discours de Pauline Marois, chef du parti indépendantiste, qui venait de remporter les élections législatives de la province de Québec, Richard Henry Bain avait surgi à l'arrière d'une salle de Montréal, armé et cagoulé, avant de tirer sur la foule, faisant un mort et un blessé grave.
Tout de suite après, il avait tenté de mettre le feu à la salle, avant d'être maîtrisé par la police. Durant le discours de la future Premier ministre du Québec, qui fut interrompu bien que retransmis en direct, l'homme de 62 ans, retraité depuis quatre ans, voulait revendiquer une cause que l'on ignore encore.
Quoi qu'il en soit, il semblerait souffrir de problèmes psychologiques et possédait pas moins de 22 armes chez lui. Céline Dion a donc dans un passé récent été approchée par cet homme dangereux. L'artiste est presque traumatisée que cette photo sorte aux yeux du grand public.
Elle va certainement revoir à deux fois sa protection dorénavant. C'est au cours d'un dîner de charité au profit d'enfants défavorisés que Richard Henry Bain avait rencontré la chanteuse. Il avait acheté un forfait VIP pour aller écouter la chanteuse à Las Vegas, et avait eu la possibilité de poser en backstage avec Céline.
Il se dit que Céline Dion serait sous le choc. Elle serait, d'une part, triste pour la famille de la victime et, d'autre part, bouleversée d'avoir été approchée par ce criminel... Son mari René Angélil s'est d'ailleurs exprimé à ce propos dans le Journal de Montréal : 'Nous n'en revenons pas, Céline ne se souvient même pas de ce moment. On ne se questionne pas sur qui achète les billets. Céline et moi avons vu en direct le discours de Mme Marois et avons assisté comme tous les téléspectateurs à ce drame. Aujourd'hui, nous ne pensons qu'aux familles victimes de ce geste fou.'

Libé
Jeudi 12 Septembre 2013

Lu 179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs