Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

People : Les aveux de Kate Moss




People : Les aveux de Kate Moss

Kate Moss, l'interview vérité. La Brindille, qui n'accorde que très, très peu d'interviews, a accepté de se livrer pour le magazine Vanity Fair. Elle se confie sur les sujets sensibles qui sont désormais aussi célèbres que sa carrière dans la mode. La drogue, l'anorexie, la dépression, Kate Moss dit tout et lève le voile sur un quotidien de top model pas vraiment glamour.
Propulsée sur le devant de la scène à tout juste 14 ans, Kate Moss garde une saveur amère de ses débuts dans la mode. Elle déclare ainsi avoir regretté la campagne Calvin Klein de 1992 avec Mark Wahlberg. Et pour cause... "J'ai fait une dépression à 17 ou 18 ans, lorsque j'ai dû aller travailler avec Marky Mark et Herb Ritts. (...) Ça ne me ressemblait pas. J'étais mal à l'aise d'être à cheval sur cet homme, ce buffle", dit-elle à propos de ce shooting qui lui vaudra pourtant la gloire. Et de continuer : "Je n'ai pas pu sortir de mon lit pendant deux semaines. Je pensais que j'allais mourir. Je suis allée voir un médecin, il m'a dit 'je vais vous donner du Valium'. Heureusement, grâce à Dieu, Francesca Sorrenti m'a dit de ne pas le prendre. C'était juste de l'anxiété. Personne ne prend soin de vous, mentalement. Il y a une pression tellement énorme."
Celle qui a posé nue très jeune revient également sur le fameux shooting pour The Face qui la révèlera au public à 16 ans et dans le plus simple appareil sur une plage. "Maintenant, je me dis que tout ce que je vois, c'est une jeune fille de 16 ans à qui on a demandé d'enlever ses vêtements. Et c'est bizarre. Mais ils ont insisté, ils m'ont dit que si je ne le faisais pas, ils ne me feraient plus travailler. Alors je me suis enfermée dans les toilettes, j'ai pleuré, puis je suis sortie et je l'ai fait. Mais jamais je ne me suis sentie à l'aise. Je détestais mes seins car j'étais plate. Cette photo de moi, où je cours sur la plage, je ne l'oublierai jamais. Car j'ai demandé au coiffeur, le seul mec du plateau, de tourner le dos."
Accusée d'avoir été une toxicomane, prise en flagrant délit de consommation de cocaïne, Kate Moss tient tout de même à préciser que malgré les rumeurs, elle n'a jamais touché à l'héroïne. Quant à son poids, elle l'explique par son rythme de vie, loin d'être des plus sains à l'époque...

Libé
Mercredi 7 Novembre 2012

Lu 375 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs