Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pêche en eau trouble via des téléphones satellitaires

Chargée d’opérationnaliser le projet VMS, une société exercerait sans autorisation de l’ANRT




Pêche en eau trouble  via des téléphones  satellitaires
Un nouveau scandale risque de secouer le gouvernement Benkirane.  Le chef de l’Exécutif, en tant que président du conseil d’administration de l‘Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), est appelé à répondre à des accusations graves concernant une société spécialisée dans les  télécommunications par satellite qui exerce cette activité sans disposer d’une autorisation des autorités compétentes. 
Dans une plainte déposée le 14 mai 2013 auprès du directeur général national de réglementation des télécommunications, un particulier a indiqué que suite à l’achat de deux téléphones par satellite auprès de la société « S… », les responsables de cette dernière auraient refusé de lui délivrer un contrat d’abonnement dûment signé par leurs soins afin de lui permettre de transporter ses téléphones sans risque de les voir confisqués par les douanes nationales. 
Mieux encore, le plaignant aurait découvert, à l’occasion et après multiples recherches, que « S… » exerce cette activité dans l’illégalité puisqu’elle n’est pas autorisée à vendre ce genre de téléphones.  En effet, un seul opérateur Iriduim et un autre pour Thraya sont autorisés par l’ANRT à opérer au Maroc.  Une découverte difficile à digérer  puisque le plaignant a été obligé de s’acquitter de la somme de 20.680,80 DH  sans pouvoir disposer d’un contrat d’abonnement réglementaire. 
Des révélations qui, au cas où elles seraient exactes, choqueraient plus d’un d’autant que ladite société fait  partie des entreprises prestataires censées opérationnaliser le projet VMS de localisation des pêcheries et de suivi des navires par satellite.  Une obligation spécifiée dans le décret n°2-09-674 du 17 mars 2010 stipulant l‘installation et l‘utilisation à bord des navires de pêche d’un système de positionnement et de localisation continue utilisant les communications par satellite pour la transmission des données. 
Contactée par nos soins, une personne qui s’est présentée comme étant une employée de la société « S… », a préféré nous orienter vers le site de celle-ci arguant que l’existence même du site constitue une preuve que ladite société exerce dans une parfaite légalité. 
Sur son site Internet et sous une rubrique dénommée « télécommunications par satellite », on n’apprend rien d’autre que cette entreprise a choisi, en «  partenariat avec France Telecom, d’étendre son activité au secteur des télécommunications par satellite » et que, « avec INMARSAT, ses certifications, ses expériences garantissent l’application de procédures rigoureuses, telles que requises par l’International maritime satellite organisation ; organisme international gérant le système mondial de télécommunications par satellite, notamment pour les applications maritimes de localisation géographique ». 
Force est de reconnaître, cependant, qu’il serait difficilement admissible de concevoir qu’une société qui a pignon sur rue et passe des transactions aussi bien avec le public qu’avec le privé, se trouve en infraction avec les dispositions réglementaires afférentes à l’autorisation d’exercer. Sauf qu’il y a cette plainte déposée auprès de l’ANRT qui aurait trop tardé à trancher.  
 

Hassan Bentaleb
Jeudi 16 Janvier 2014

Lu 838 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs