Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pêche : Hausse de 50% de la valeur ajoutée en 2011




L'Office national des pêches (ONP) a enregistré un accroissement de sa performance économique en 2011, avec une hausse de 50% de la valeur ajoutée, selon des chiffres rendus publics lors du Conseil d'administration de l'établissement, vendredi à Agadir.Le bilan net s'est également inscrit à la hausse à 9%, reflétant ainsi la poursuite de l'effort d'investissement réalisé en infrastructures modernes de commercialisation et à travers la mise en œuvre du "Global Operator" chargé de la gestion des ports de pêche, indique un communiqué de l'Office, au terme de cette réunion présidée par le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.
L'année en cours s'est notamment caractérisée par l'importance des efforts déployés dans la généralisation de l'usage des contenants normalisés dans les différents ports du Royaume, a souligné la directrice générale de l'ONP, Amina Figuigui, expliquant que 1,5 million de caisses normalisées supplémentaires sont en cours d'acquisition pour porter le nombre total en circulation à 3,5 millions.
Ce projet est appuyé par la mise en place de 18 unités de gestion des contenants normalisés dotés de machines modernes de lavage des caisses, a-t-elle poursuivi, qui a donné un aperçu sur le projet de construction d'une nouvelle génération de halles au poisson, dont celle de Boujdour qui sera mise en service "incessamment".
Lesdits projets s'inscrivent dans le cadre d'un ambitieux programme de développement et de modernisation des infrastructures permettant l'amélioration des conditions de commercialisation. Ils visent surtout la préservation de la qualité des produits pour une meilleure valorisation ainsi que le développement de la consommation du poisson au niveau national.
Le point a également été fait sur les projets engagés en faveur du développement de l'activité de la pêche artisanale, notamment l'opérationnalisation des annexes collectives réalisées dans les villages de pêche et les points de débarquement aménagés.
Le rapport d'activité arrêté à fin avril 2012 a été marqué, au niveau des débarquements de la pêche côtière et artisanale, par une production de 267.460 T pour une valeur de 1.491 millions de dirhams (MDH) en première vente.
Par rapport à la même période de l'année 2011, ces débarquements ont connu une progression de 20% en volume, redevable notamment à l'importance des apports de la flottille sardinière opérant aux ports de Laâyoune et de Tan Tan, et une diminution de 8% en valeur, imputable au recul des apports du poulpe dans les sites des provinces du Sud.

Libé
Lundi 25 Juin 2012

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs