Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pays-Bas: riche devant, chiche derrière




Pays-Bas: riche devant, chiche derrière
Les Pays-Bas qui aborderont dans cent jours l'Euro-2012 avec l'objectif avoué de remporter le tournoi, peuvent compter sur une division offensive impressionnante qui sera appelée à compenser les lacunes affichées par l'arrière-garde lors des derniers matches.
La crise de confiance que traverse Wesley Sneijder à l'Inter a en outre de quoi soulever quelques inquiétudes au plat pays.
Van Persie/Huntelaar, au sommet
Robin van Persie, actuel meilleur buteur de la Premier League avec Arsenal (23 buts en 26 journées), et Klaas-Jan Huntelaar, attaquant le plus efficace de la Bundesliga avec Shalke 04 (18 buts/23 matches) sont dans la forme de leur vie. Les deux hommes qui, sur le plan de l'efficacité, boxent quasiment dans la même catégorie que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, se disputent l'unique place d'attaquant de pointe dans l'immuable 4-2-3-1 du sélectionneur Bert van Marwijk. Ce dernier donne pour l'instant l'avantage à "The Hunter" qui avait terminé la phase de qualification à l'Euro avec 12 buts. Van Persie, plus polyvalent, est régulièrement aligné au poste d'ailier avec les Pays-Bas où il supplée sur la gauche Arjen Robben, souvent blessé. Avec cette paire et en ajoutant les Kuyt, Robben, Elia ainsi que plusieurs nouveaux très prometteurs (Luciano Narsingh et Ola John surtout), Van Marwijk dispose d'un bel arsenal.
Panique à l'arrière
La lourde défaite subie face à l'Allemagne (3-0 en amical en novembre) et le revers (3-2) concédé face à la Suède lors du dernier match des qualifications en octobre, ont mis en évidence la fragilité défensive de la formation Oranje. Le quatuor défensif Van der Wiel-Heitinga-Mathijsen-Pieters n'apprécie guère être mis sous pression et les remplaçants (Boulharouz, Bruma, Vlaar) ne semblent pas en mesure de faire mieux. Heureusement pour les Pays-Bas, le gardien Maarten Stekelenburg est toujours aussi rassurant. Et pour éviter à sa défense de trop souffrir, Van Marwijk continue d'aligner deux milieux défensifs, Mark van Bommel et le jeune Kevin Strootman (PSV) qui semble avoir pris le dessus sur Nigel de Jong à ce poste clé dans le dispositif néerlandais.
Sneijder en crise
Candidat au Ballon d'Or en 2010 après une saison et un Mondial impressionnants, Wesley Sneijder a depuis perdu de sa superbe. Au point de devoir lutter aujourd'hui pour une place de titulaire à l'Inter Milan où la concurrence de "Ricky" Alvarez et les blessures l'ont fragilisé. L'ancien de l'Ajax est en crise de confiance même si Van Marwijk refuse le terme: "Wesley reste l'un des meilleurs joueurs de la planète à son poste. Chez nous, il est incontournable et notre système de jeu lui convient parfaitement". Reste que tous les supporteurs néerlandais prient pour que Sneijder retrouve rapidement son meilleur niveau. Si ce ne devait pas être le cas, Robin van Persie ou Rafael van der Vaart seraient de parfaits substituts au poste de meneur de jeu.

Libé
Jeudi 1 Mars 2012

Lu 270 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs