Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pauvreté et injustice




Myopie politique ou amétropie idéologique ? Dans les deux cas, Abdelilah Benkirane continue de voir flou. Un véritable brouillage conceptuel en est la cause. Il ne cesse de se complaire dans des quiproquos et équivoques pour, enfin, ne rien dire du tout. Une guéguerre de contresens, sinon du non sens. Le chef du gouvernement aime ainsi l’ambiguïté, le noir, le flou, le camouflage et l’occulte. Dernière bourde en date : une déclaration selon laquelle les Marocains ne se plaignent pas de la pauvreté, mais de l’injustice !
A l’en croire, l’on dirait que les deux lexèmes sont différents ! Faux. Le processus d’injustice conduit, ipso facto, à la pauvreté.
N’ayant ni la volonté ni les outils pour entreprendre une politique populaire, à même de réduire les écarts entre riches et pauvres, dans un cadre de politique publique, il puise dans le registre affectif/moral  d’une «masse électorale» culturellement aliénée.
Ce n’est pas la première fois qu’il rabâche la même « non » analyse et le même «non» sens. Une conviction dites-vous ? Non, absolument pas. Il y a juste quelques années, lors de ses sorties médiatiques, en pseudo-opposant, le même homme considérait la pauvreté comme la résultante de la politique suivie. Ce qui est tout à fait juste. Pauvreté et paupérisation sont, en effet, le fruit de la politique, mise en place par les décideurs. Aux commandes, cette fois, Benkirane a fui la logique et suivi la voie de la logomachie démagogique.
Bien évidemment, il n’a jamais lu «La pauvreté dans l’abondance» de l’économiste britannique John Meynard Keynes. Sinon, il n’aurait jamais insulté l’intelligence des «ouvriers» de  son syndicat et de tous les Marocains.

M.E
Mardi 29 Décembre 2015

Lu 755 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs