Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paulino Rivero met en garde contre tout conflit avec le Maroc : Les Canariens opposés aux opérations de prospection pétrolière menées par Repsol




Paulino Rivero met en garde contre tout conflit avec le Maroc : Les Canariens opposés aux opérations de prospection pétrolière menées par Repsol
La prospection pétrolière au large des Iles Canaries alimente toujours la tension entre Rabat et Madrid. Les dernières déclarations de Paulino Rivero, président du gouvernement canarien, en attestent.
Lors d’un débat organisé par une ONG locale, Paulino Rivero  a mis en garde contre tout éventuel conflit avec le Maroc à cause de la prospection pétrolière dans la zone qui sépare le Sahara marocain des Iles Canaries, rapporte l’agence espagnole EFE. La même source a précisé que les Canariens sont opposés aux prospections pétrolières initiées par l’entreprise espagnole Repsol, car il existe des raisons écologiques et juridiques et surtout économiques que les poussent à adopter pareille attitude.
M. Rivero  a  précisé, dans ce sens, que l’économie de cette région espagnole repose essentiellement sur le tourisme qui représente 30% du PIB et peut atteindre, selon le même dirigeant,  51% dans le cas de Lanzarote et Fuerteventura. En outre, 51% de la population travaille dans ce secteur et c’est pour cela qu’«on ne peut pas ruiner une activité par une autre qui ne rapporte rien aux Iles Canaries».
Les autorités des îles  font toujours pression sur le gouvernement central espagnol pour régler le problème des frontières maritimes entre le Maroc et les Canaries, et font également pression pour contrer toute tentative de prospection pétrolière dans cette zone.
Il convient aussi de rappeler que le lieutenant général César Muro Benayas, chef du Commandement militaire des Iles Canaries, avait fait des déclarations au début de l’année en cours, qui avaient soulevé un tollé quand il avait affirmé que l’armée espagnole doit se préparer à gérer un regain de tension entre le Maroc et son pays suite à la découverte de gisements de pétrole et de gaz au large du Sahara marocain.  «La question du pétrole, qui va prochainement se poser, sera une source d'instabilité et augmentera la tension», a-t-il déclaré au début de cette année.
Dans ce sens, le lieutenant général avait défendu la nécessité du renforcement des installations militaires situées au sommet de la montagne de La Muda : «La défense ne peut pas être improvisée», avait-il argumenté.

Libé
Mercredi 21 Novembre 2012

Lu 1270 fois


1.Posté par Abdul Massoun le 04/05/2013 16:01 (depuis mobile)
Si l''Espagne et l''Europe fait un embargo sur le Maroc pour du pétrole que nous voulons exploiter dans nos eaux, Le Maroc peut aussi très bien faire un embargo sur l''Europe en virant du pays tous les européens qui viennent piller notre territoire

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs