Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Patrick Jolivet : “Les portraits me permettent de dialoguer avec mes idoles"




La galerie "Art hall" au sein de "Art Palace" à Casablanca abrite actuellement et pendant un mois, une exposition des toiles de Patrick Jolivet, un Français établi au Maroc depuis 15 ans. Cette exposition est consacrée aux portraits ; style que Partick Jolivet développe actuellement. Il ne s'agit pas d'un sujet de prédilection mais plutôt d'un choix. "Non, il ne s'agit nullement d'un thème de prédilection; cela dépend seulement de l'inspiration du moment. Je dirai que c'est plutôt un aboutissement", précise cet artiste. En effet, ce ne sont pas n'importe quels portraits mais des portraits de personnages qui ont marqué leur temps, surtout au niveau du 7ème art.
"Je reproduis beaucoup les stars de cinéma, cela me permet, en quelque sorte, de dialoguer avec mes idoles quand je suis en train de peindre leurs portraits", précise encore Patrick Jolivet qui a exécuté nombre de portraits de vedettes connues à l'instar de Bogart, Bergman, Elvis, James Dean, Edith Piaf, Ray Charles, Lino Ventura, Bernard Blier, Mickael Jackson et bien d'autres. Comme on le constate, l'essentiel des portraits porte sur les acteurs mais il y a aussi des chanteurs célèbres que Patrick Jolivet immortalise sur ses toiles.
Né le 14 avril en 1952 dans la région parisienne, son père était lithographe et travaillait pour les grands peintres de l'époque. Il était aquarelliste amateur et c'est cela qui a dû inspirer son fils Patrick qui a intégré l'Ecole supérieure des arts graphiques,  "Estienne Paris" d’où il est sorti major de sa promotion en tant que chromiste.
Il a ensuite travaillé comme photograveur et monté quelques entreprises à Paris dans son domaine.  L'arrivée de la PAO l'a obligé de s'orienter vers la création graphique pour la publicité avant de venir s'installer à Casablanca. Parallèlement, il n'a jamais cessé de peindre cherchant au fil du temps la peinture qui lui correspondait. Et passionné, comme il est de théâtre qu'il pratique de temps à autre et de cinéma où il a aussi eu une petite expérience, il est compréhensible qu'il soit attaché au cinéma et aux acteurs. L’itinéraire de cet artiste n'a donc pas beaucoup changé au fil des expériences bien qu'il ait décidé de se tourner définitivement vers la peinture où le monde onirique du cinéma est omniprésent. _Pour Selma Aladlouni, "l'expérience de Patrick Jolivet mérite qu'on s'y arrête". La directrice artistique de la galerie "Art hall" ajoute que "cette galerie est ouverte à tous, y compris les jeunes talents qui veulent dévoiler leurs créations".

Par Abdessalam Khatib
Samedi 15 Octobre 2011

Lu 608 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs