Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pas de vérité des prix dans l’immédiat


Nizar Baraka met un terme à la polémique autour de la Caisse de compensation



Pas de vérité des prix dans l’immédiat
«Il n’y aura pas d’application de la vérité des prix », « il n’y aura pas d’augmentation des prix des carburants», « il n’y aura pas de dévaluation de la parité du dirham» et «on n’a pas reçu d’aides financières de la part des pays du Conseil de la coopération du Golfe ». Telles sont les principales dénégations du ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, lors d’un point de presse organisé vendredi pour présenter les résultats préliminaires de l’économie nationale durant l’année 2012. Baraka a profité de cette occasion pour mettre fin à la polémique déclenchée par la fameuse réforme de la Caisse de compensation dont on a trop parlé ces derniers temps, en niant l’existence chez le gouvernement d’une quelconque intention de «décompenser».
Il a également tranché la question des aides financières prétendument reçues de la part des pays du Golfe, mais il a annoncé tout de même que «les aides qui on été prévues dans le cadre du partenariat stratégique entre le Maroc et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont en cours de finalisation par des commissions techniques ad hoc qui font des navettes régulières entre le Maroc et les pays du CCG ».
Un autre point sur lequel le ministre a tranché dans le vif a trait à d’éventuelles augmentations des prix des carburants. Le ministre a été clair en signalant qu’il n’y aura pas de renchérissement de ceux-ci.
Pour ce qui est de la croissance en 2012, le ministre a mis en exergue la contribution négative du secteur agricole en rapport avec l’insuffisance des précipitations et la vague de froid qu’a connues le Royaume  au cours de cette année. « Malgré la baisse de la valeur ajoutée agricole et le recul de la croissance dans les pays de la zone euro, l’économie marocaine aurait réalisé, selon les estimations du HCP, un taux de croissance de 2,7% en 2012 grâce à une évolution satisfaisante des activités non agricoles (4,6%)», a-t-il souligné.
Dans ce sens, il a exprimé son optimisme pour 2013 vu les dernières pluies.
Pour ce qui est du taux de croissance, il a relevé que le creusement du déficit commercial est dû au déphasage existant entre les exportations et les importations. En effet, ces dernières ont connu une hausse de 6,7% tandis que les  exportations ont enregistré une hausse moins importante de 4,7%. Ce creusement est dû, selon lui, à la hausse de la facture énergétique qui  a contribué pour 90% à cette aggravation, et ce en raison essentiellement de l’augmentation du volume des importations énergétiques qui a dépassé 10% et de la dépréciation du dirham face au dollar de 6,7% (8,6 DH en moyenne en 2012 contre 8,1 DH en 2011). Et ce au moment où les importations des biens d’équipements se sont accrues de près de 8% en relation avec l’évolution de l’activité économique. Ce qui est dû, entre autres, au repli des recettes de voyage et des transferts des MRE en liaison avec les retombées de la crise internationale, de la baisse de la croissance et de la hausse du chômage chez notre principal partenaire économique, à savoir la zone euro. Ces recettes qui  comblaient par le passé le déficit des exportations ne couvrent désormais que 57,7% du déficit commercial au lieu de 64,4% en 2011 et plus de 84% en 2007.
 Pour ce qui est de l’augmentation qu’ont connue les dépenses, le ministre a incriminé la volatilité des prix des produits de base en signalant que «les variations des cours de change entre les années 2011 et 2012 ont induit une augmentation des dépenses de compensation de 4 MM.DH, soit 0,5% du PIB, ainsi qu’une hausse du déficit de la balance des biens et services de 6 MM.DH, ce qui représente 0,7% du PIB ».
Pour ce qui est des avoirs extérieurs, il a souligné qu’ils ont atteint  140 MMDH et qu’ils couvrent 4 mois et 3 jours, niant ainsi les chiffres récemment avancés  par le Haut-commissaire au plan qui les a estimés à deux mois et demi.

Mohammed Taleb
Samedi 9 Février 2013

Lu 2257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs