Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pas de lien entre antennes-relais et le cancer chez les enfants




Les enfants dont les mères vivaient près d'antennes-relais de téléphonie mobile quand elles étaient enceintes ne semblent pas être plus exposés aux risques de cancer que ceux dont les mamans vivaient éloignées de celles-ci, selon une nouvelle étude.
Des chercheurs britanniques se sont penchés sur les cas de 1.397 enfants âgés de moins de quatre ans souffrant d'une forme de cancer au Royaume-Uni, de 1999 à 2001. En utilisant un registre national des naissances, ils ont identifié 5.588 enfants ayant le même âge, mais ne souffrant pas de cancer.
Ils ont ensuite comparé à quelle distance d'une antenne-relais vivaient les mères de tous ces enfants, et la puissance des signaux émis. Aucune différence significative n'a été perçue entre les deux groupes.
''C'est rassurant'', a déclaré Paul Elliott, le principal auteur de cette étude publiée mercredi en ligne par le British Medical Journal'. ''Sur la base de nos résultats, les gens vivant près d'antennes-relais de téléphonie mobile ne devraient pas envisager de déménager pour des raisons de santé'', a précisé ce professeur d'épidémiologie à l'Imperial College de Londres.
Depuis que cette étude a été réalisée, de nouvelles antennes-relais ont été construites en Grande-Bretagne.
L'exposition aux radiations d'antennes-relais de téléphonie mobile est beaucoup plus faible que l'exposition aux téléphones cellulaires. Selon Paul Elliott et ses collègues, une journée d'exposition à une antenne-relais de téléphonie mobile équivaut à environ 30 minutes d'utilisation d'un portable.
Les téléphones cellulaires, qu'on trouve désormais partout sur la planète, étant devenus quasiment essentiels aux modes de vie des habitants de tous les continents, beaucoup de gens se demandent s'ils peuvent se révéler dangereux pour la santé.
Au mois de mai, les résultats d'une étude majeure sur les téléphones portables et le cancer ont été publiés. Dans les grandes lignes, ils contestent tout lien entre téléphones cellulaires et cancer, bien que cette hypothèse ne puisse pas être définitivement écartée.
Selon certains experts, les inquiétudes concernant les antennes-relais de téléphonie mobile proviennent essentiellement des croyances des gens plus que de travaux scientifiques.

AP
Samedi 26 Juin 2010

Lu 119 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs