Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pas de Plan ORSEC pour le Maroc

Les pouvoirs publics se contentent de fermer les yeux face aux catastrophes naturelles




Pas de Plan ORSEC pour le Maroc
Après le passage de la tempête océanique qui a frappé les côtes marocaines avant-hier, c’est l’heure des bilans. Selon les autorités publiques, il n’y a  aucun mort ni disparu à déplorer mais seulement d’importants dégâts matériels. 
C’est le cas dans plusieurs ports du Royaume qui ont été fortement touchés. Selon l’Agence nationale des ports, nombreuses sont les infrastructures de protection et d’exploitation portuaire qui ont été endommagées partiellement ou totalement.  Ainsi, l’Agence a-t-elle enregistré, au niveau du port de Mohammedia, une partie du mur de protection de la clôture principale a été déséquilibrée. C’est le cas également au port de Safi qui a enregistré le chavirement de 40 bateaux de pêche et l’endommagement de 35 autres.     A Casablanca, la porte d’accès du lieu d’accostage des moyens nautiques a été arrachée par la houle et des dégâts dans la voirie de ladite jetée ont également été enregistrés, selon la même source. A Essaouira, on déplore l’effondrement du mur de protection qui sépare le port de la mer.
Mais, il n’y a pas que les infrastructures portuaires qui ont été touchées.  Des dégâts ont été constatés au niveau des habitations mitoyennes des côtes. Ainsi, à Kénitra, les vagues ont submergé  certains camping-cars stationnés au  camping de Moulay Bouslham et ont endommagé quatre bateaux de pêche artisanale.  
A Skhirate-Témara, c’est l’effondrement de deux maisons et l’endommagement de près de 30 autres ainsi que l’inondation partielle de 17 villas et l’entrée d’une unité hôtelière qui ont été enregistrés.  Idem à Dar Bouazza qui a connu l’inondation  de huit maisons,  l’effondrement d’un mur et l’endommagement de sept façades de cafés. Un constat pareil a été signalé à Bouznika où  les sous- sols de cinq villas ont été inondés. 
Au niveau de la ville de Salé, des perturbations ont été enregistrées au niveau de la route côtière liant Sidi Moussa à Sidi Chmaao et 20 barques artisanales ont été endommagées. 
De tels dégâts auraient-ils pu être évités ?  « Cette situation a été prévue à l’avance. Plusieurs prévisions météorologiques avaient annoncé des vents violents et des vagues géantes », nous a affirmé Mohammed-Saïd Karrouk, climatologue. 
Des propos que confirment plusieurs marins qui avaient reçu une alerte météo il y a plus de huit jours. « Les pêcheurs et les armateurs ont été interdits de sortie en mer à cause du mauvaise temps qui a été prévu à l’avance. Ce qui explique qu’on ne déplore aucun mort ou disparu », nous a précisé Benznizen Abderahim de Safi. 
Mais pourquoi les autorités ont-elles observé le silence à propos de ces bulletins météo qui ont  pourtant été officiellement diffusés par la Direction nationale de la météorologie (DNM) le dimanche ? Pourquoi aucun avis d’alerte n’a-t-il été adressé à la population ? Et pourquoi aucun plan d’urgence n’a-t-il été déclenché préalablement ou postérieurement au passage de tempête ? « Normalement, ce genre de situation exige des plans d’urgence élaborés à l’avance mais au Maroc, on n’a pas encore cette culture. Ceci d’autant plus qu’il n’y a pas encore de collaboration directe entre les scientifiques et les décideurs. Ces derniers ne se sentent pas obligés de donner l’alerte et tout dépend de leur bon  vouloir », nous a précisé  le Pr Karrouk, en ajoutant que d’autres pays qui ont été frappés par la même tempête ont bien alerté les populations concernées comme ce fut le cas en Grande-Bretagne, au Portugal, en Espagne et en France. 
Un déficit d’information donc que la DNM compte combler en œuvrant pour la mise en place d’une carte de vigilance destinée aux décideurs et à la population. Il s’agit d’une procédure d’alerte météorologique et de protection destinée à informer les citoyens et les pouvoirs publics en cas de phénomènes météorologiques dangereux.  


Hassan Bentaleb
Jeudi 9 Janvier 2014

Lu 1559 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs