Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Partenariat entre l’IGF et l’ICPC


Mise en commun des synergies pour lutter contre
la corruption



Partenariat entre l’IGF et l’ICPC
Une convention de partenariat entre l'Inspection générale des finances (IGF) et l'Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) a été signée, mardi à Rabat, en vue de renforcer la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.
Intervenant au début de la cérémonie de signature, le ministre de l'Economie et des Finances a mis l'accent sur l'importance de ce partenariat dans la promotion de la culture de transparence et le développement des synergies entre les intervenants dans le renforcement de la bonne gouvernance.
Il a, par ailleurs, mis en valeur le rôle essentiel joué par l'IGF dans la préservation des deniers publics et ce grâce aux différentes enquêtes et inspections qu'elle entreprend.
Pour ce qui est des mesures prises pour la concrétisation de cette convention, le ministre a relevé, dans une déclaration à la MAP, que des ateliers de formation vont être organisés afin de partager les expériences et les expertises des différentes instances, l'échange d'informations, à travers les rapports de l'IGF qui pourraient être utilisés par l'ICPC pour lutter contre ce fléau, ainsi que le renforcement du dispositif d'information pour avoir une base d'indicateurs permettant de mieux mesurer le niveau de l'amélioration de la gouvernance dans le pays.
Pour sa part, le président de l'Instance centrale de prévention de la corruption a précisé que ce partenariat "stratégique" s'insère dans une approche globale visant à créer une coalition nationale contre la corruption.
Il a rappelé la nécessité du renforcement de la coordination et de la coopération entre l'ensemble des parties prenantes concernées, notamment les organes de contrôle et d'inspection et les institutions chargées de la bonne gouvernance, tout en soulignant que ce partenariat permettra à l'ICPC et à l'IGF d'exploiter les synergies existantes et de proposer des réformes et des projets communs pour lutter contre ce phénomène.
De son côté, l'Inspecteur général des finances a mis l'accent sur l'importance du chantier de la prévention et de la lutte contre la fraude et la corruption et la disponibilité de l'IGF à œuvrer de concert avec l'ICPC pour la concrétisation de ladite convention, notamment en ce qui concerne la formation, l'échange d'expertise, d'information et de données, la réalisation des études ainsi que la coopération nationale et internationale en matière de renforcement d'appui institutionnel.

Libé
Mercredi 16 Janvier 2013

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs