Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris jubile, Marseille s'enfonce




Paris a fait respecter la logique sportive et financière face au petit promu Ajaccio (2-0) et s'est emparé de la tête du Championnat, dimanche à l'issue de la 2e journée, alors que Marseille, défait à Reims (1-0), n'a pas digéré le départ de Marcelo Bielsa.

Paris leader tranquille
Le triple champion de France en titre ne s'est pas laissé distraire et a fait le métier contre le Gazélec. La multinationale parisienne propriété du Qatar, au budget de 500 millions d'euros (14 millions d'euros pour le club corse), n'a jamais tremblé et se retrouve déjà leader, à égalité avec Caen et Reims, grâce à une meilleure différence de buts.
Tout juste sorti d'un quadruplé historique sur le plan national, Paris a démarré la saison sur les mêmes bases, enchaînant une 15e victoire consécutive sur la scène domestique, toutes compétitions confondues. Et le meilleur reste peut-être à venir puisque Zlatan Ibrahimovic, blessé à un genou, et la recrue phare Angel Di Maria, vice-champion du monde argentin acheté 63 millions d'euros à Manchester United, n'ont toujours pas été alignés en Ligue 1.
L'OM en plein cauchemar
L'après-Bielsa a débuté de la pire des manières pour Marseille avec un revers à Reims (1-0) avec en prime un carton rouge adressé à Alaixys Romao à la 73e minute. Le malheureux Franck Passi, chargé d'assurer l'intérim depuis le départ de l'entraîneur argentin, aura du pain sur la planche pour réveiller une équipe sonnée par la démission d'"El Loco" et très amoindrie par l'exode de ses cadres à l'intersaison (Gignac, Payet, Ayew, Imbula, Morel, Fanni).
Passi a réfuté tout "traumatisme" mais le capitaine et gardien international Steve Mandanda n'a pas eu peur d'évoquer un problème "mental".
Après deux défaites en autant de rencontres, Marseille est à l'aube d'une saison galère. La quête du successeur de Bielsa en devient plus urgente.

Lyon dit merci à Beauvue
L'OL ronronne mais l'essentiel a été préservé avec un premier succès à Guingamp (1-0). Alexandre Lacazette, meilleur buteur du dernier championnat, est encore resté muet et Nabil Fekir s'est employé en vain mais la délivrance est venue tardivement d'une tête de Claudio Beauvue, l'ancien de Guingamp. De quoi sauver des Lyonnais quelconques, à l'image de leur phase de préparation ratée.
La performance de Beauvue a quelque peu éclipsé le retour en France de Mathieu Valbuena. Un an après avoir quitté le pays pour la Russie (Dynamo Moscou), l'ex-Marseillais a touché beaucoup de ballons mais n'a pas eu une grande influence sur l'animation lyonnaise. Son association avec Fekir et Lacazette est source de promesses mais il faudra attendre avant de voir ce trio tourner à plein régime.

Ben Arfa, cinq ans après
Ce n'était qu'un penalty mais il a eu une saveur particulière pour Hatem Ben Arfa. En égalisant à Troyes (3-3), l'attaquant niçois a inscrit son premier but en L1 depuis le 15 mai 2010, soit il y a 1918 jours. L'enfant terrible du football français a sorti des gestes de classe et quelques dribbles dévastateurs mais il faudra le juger sur la durée puisqu'il est resté six mois sans jouer en raison du blocage de son transfert à Nice par la Fifa. Autre question de taille: s'est-il définitivement assagi après quatre ans et demi d'exil en Angleterre (à Newcastle et Hull) ?

Mardi 18 Août 2015

Lu 228 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs