Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris et Londres réitèrent leur soutien à une solution politique au Sahara

Nouveau coup dur pour les séparatistes et leurs séides




Paris et Londres réitèrent leur soutien à une solution politique au Sahara
La France a réitéré, mercredi, son soutien à «une solution politique juste, durable et mutuellement agréée sous l’égide des Nations unies et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité» à la question du Sahara, relevant que «le statu quo n’est dans l’intérêt de personne».
«Le statu quo n’est dans l’intérêt de personne. Nous soutenons depuis longtemps la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement agréée sous l’égide des Nations unies et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité», a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, lors d’un point de presse.
Interrogé par la MAP sur l’évolution de la question du Sahara à la lumière de la position exprimée la semaine dernière par les Etats-Unis et appuyant le plan marocain d’autonomie, M. Nadal a indiqué que la France considère cette initiative «comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée», soulignant que la position de Paris  «est claire et constante» et que le président François Hollande a eu l’occasion de la rappeler lors de sa visite d’Etat au Maroc en avril dernier.
Il a en outre affirmé que la France appuie les efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, M. Christopher Ross. «Nous entretenons un dialogue fréquent avec lui comme avec les principaux partenaires intéressés», a-t-il dit.
Pour sa part, la Grande-Bretagne a déclaré soutenir «une solution politique» à la question du Sahara.`
Dans une déclaration à la presse à l’issue des entretiens qu’il a eus mercredi au Foreign Office avec le chef de la diplomatie britannique, William Hague, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, a indiqué que «le Royaume-Uni soutient toute proposition qui va dans le sens d’une solution politique à la question du Sahara», affirmant que les Britanniques reconnaissent les efforts déployés par le Maroc pour parvenir à une solution politique définitive au conflit artificiel autour de la question du Sahara.
«Le Maroc ne restera pas les bras croisés devant le blocage dû à la position figée et intransigeante du Polisario, mais continuera ses efforts soutenus pour le développement socioéconomique de ses provinces du Sud, en parallèle avec les efforts visant à trouver une solution politique», a souligné le ministre, rappelant les mesures prises pour la promotion et la consolidation des droits de l’Homme, le renforcement des investissements et la création d’emplois au profit des habitants locaux.
S’agissant de ses discussions avec son homologue britannique, M. Mezouar a fait savoir qu’elles ont porté sur les moyens de renforcer davantage les relations bilatérales et sur plusieurs questions d’intérêt commun, outre la situation en Libye, en Syrie et au Sahel.

MAP
Vendredi 29 Novembre 2013

Lu 355 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs