Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris donne un caractère particulier aux commémorations de la chute du mur




Réticente en 1989, la France donnait lundi un lustre particulier au 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin, avec une grande fête à Paris, l’enthousiasme de ses dirigeants, et même l’affirmation par Nicolas Sarkozy qu’il prit part à la journée historique.
Alors que le président français se trouvait à Berlin aux côtés d’Angela Merkel à la Porte de Brandebourg, un grand spectacle musical était prévu place de la Concorde à Paris.
Vingt-sept violoncellistes européens devaient jouer sur des stèles symbolisant des fragments du Mur. Lors de ce spectacle, inspiré du concert improvisé le 11 novembre 1989 devant le Mur par le violoncelliste russe émigré Mstislav Rostropovitch, des images projetées sur les façades devaient recréer la ferveur populaire de Berlin et d’autres lieux historiques de l’ouverture du Rideau de fer.
Le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, a organisé cette fête pour témoigner que la France, réticente en 1989 à la réunification, s’associe sans arrière pensée à la fête berlinoise: d’une fête allemande il y a vingt ans, c’est une “fête franco-allemande”qu’il convient de célébrer, a-t-il dit.
Angela Merkel a raconté sa surprise quand, il y a 20 ans, le président socialiste François Mitterrand s’était rendu à Berlin-Est quelques semaines après la chute du Mur. Il “n’était pas très en pointe”sur la réunification, a dit celle qui n’était alors qu’une jeune physicienne est-allemande.
Mitterrand craignait une Allemagne trop puissante, s’attirant la colère de son ami Helmut Kohl selon des archives britanniques et françaises nouvellement ouvertes. Mitterrand, davantage que Margaret Thatcher, comprenait le désir des Allemands de se réunifier mais craignait un processus non maîtrisé, au détriment de la Communauté européenne.
A partir du moment où Kohl accepta en 1990 un traité confirmant le caractère définitif des frontières à l’est de l’Allemagne (Oder-Neisse) et exprima son engagement européen, les réticences tombèrent.
Les Allemands restent reconnaissants à George Bush père et à Mikhaïl Gorbatchev d’avoir permis leur réunification, mais non à la France, envers laquelle ils ressentent une “amertume”, a expliqué Pierre Lellouche.
Plusieurs acteurs français de cette époque, notamment socialistes, ont toutefois appelé à bien étudier les archives avant de dresser le procès de l’ancien président.
Mitterrand “était de la génération de ceux qui avaient été dans des camps” en Allemagne, a rappelé la semaine dernière Bernard Kouchner. En 1989 nombre de personnalités marquées par la guerre “pensaient que l’Allemagne ne pouvait plus être considérée dans sa globalité”, tellement “elle avait été dangereuse”, a dit le chef de la diplomatie française.
Vingt ans plus tard, la chute du Mur est l’occasion d’une couverture impressionnante en France, chacun y allant de son souvenir, pour montrer qu’il n’a pas raté cette nuit historique. Jusqu’à Nicolas Sarkozy, qui a raconté sur sa page Facebook comment il s’était rendu en novembre 1989 à Berlin avec Alain Juppé alors chef du parti gaulliste RPR, et y était allé de ses “coups de pioche”.
L’amitié franco-allemande sera de nouveau soulignée le 11 novembre, anniversaire de l’armistice franco-allemand de 1918, par la présence de la chancelière Angela Merkel sous l’Arc de triomphe. Aucun chef de gouvernement allemand n’a jamais participé à cette journée, qui marque la défaite allemande lors de la Première guerre mondiale.

AFP
Mercredi 11 Novembre 2009

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs