Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Palmarès du Festival du film de Zurich : “Take Shelter” à nouveau primé




Le 7e Festival du film de Zurich, qui a pris fin dimanche, a récompensé samedi soir deux cinéastes américains, un Autrichien et un Suisse qui s'imposent dans les quatre catégories du palmarès en obtenant chacun un Oeil d'or.
L'Américain Jeff Nichols décroche l'Oeil d'or pour son thriller "Take Shelter", qui faisait partie de la compétition internationale.
Ce long métrage a déjà reçu le Grand Prix du Festival du cinéma américain de Deauville le 10 septembre, ainsi que le Prix de la Semaine de la critique en mai dernier au Festival de Cannes.
L'Oeil d'or pour les documentaires internationaux revient à l'Américaine Cindy Meehl, pour "Buck", l'histoire d'un dresseur de chevaux.
La compétition réservée aux productions germanophones a été remportée par l'Autrichien Karl Markovics pour "Atmen", qui raconte le combat d'un ex-détenu pour se réintégrer et qui finit par trouver un travail dans une morgue de Vienne.
Enfin "Darwin" du cinéaste suisse Nick Brandestini a gagné la compétition des documentaires germanophones. Ce film s'intéresse aux habitants de Darwin, un hameau perdu au coeur du désert californien.
Chaque Oeil d'or est doté d'un chèque de 20.000 CHF (18.000 euros), auxquels s'ajoutent 60.000 CHF (54.000 euros) pour la promotion du film dans les cinémas suisses.
Inaugurée le 22 septembre, cette édition du festival a été marquée par la remise d'un prix pour l'ensemble de sa carrière à l'acteur et réalisateur américain Sean Penn, ainsi que la remise d'un prix d'honneur au cinéaste franco-polonais Roman Polanski.
Cette distinction devait lui être remise il y a deux ans mais le réalisateur avait été arrêté dès son arrivée à l'aéroport à la demande des Etats-Unis qui avaient exigé l'extradition de Roman Polanski qui avait abusé d'une adolescente en 1977. Après plusieurs mois de détention, le réalisateur avait été placé en résidence surveillée dans son chalet de Gstaad (BE) puis libéré en juillet 2010.
Mardi dernier, il est enfin venu à Zurich pour recevoir sa distinction.
Le réalisateur ne risque plus d'être arrêté en Suisse, car son nom a été effacé de la liste des personnes recherchées dans le pays. Il figure en revanche toujours sur la liste d'Interpol.

AFP
Mardi 4 Octobre 2011

Lu 277 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs