Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pakistan : Un attentat suicide fait 24 morts à Rawalpindi




Un attentat suicide a fait au moins 24 morts à Rawalpindi, ville voisine de la capitale pakistanaise Islamabad, rapportent les autorités.
“C’est un attentat suicide. Pour l’instant, le bilan s’établit à 24 morts”, a déclaré à Reuters Imdadullah Bosal, l’un des responsables de la municipalité.
L’explosion s’est produite non loin du quartier général de l’armée, attaqué le 10 octobre dernier, dans une zone qui abrite plusieurs grands hôtels.
Les chaînes de télévision ont montré des ambulances et des véhicules de police, sirènes hurlantes, se diriger vers le site de l’explosion.
Plusieurs victimes sont des personnes âgées qui s’étaient rendues à la banque pour retirer leur retraite.
“Il y a eu une énorme explosion. De la fumée s’élève du quartier”, a dit Nasir Naqvi, un agent de voyage dont les bureaux se trouvent près du lieu de la déflagration.
Cet attentat s’est produit alors que le gouvernement annonçait une prime pouvant atteindre cinq millions de dollars pour tout renseignement permettant la capture, morts ou vifs, du chef taliban Hakimullah Mehsud et de ses principaux adjoints.
Le Pakistan est confronté à une vague de violences qui a culminé la semaine dernière avec un attentat à la voiture piégée qui a fait une centaine de morts à Peshawar, le plus lourd bilan depuis plus de deux ans et l’attaque qui avait coûté la vie à l’ancien Premier ministre Benazir Bhutto.
Les journaux pakistanais ont diffusé hier un appel aux témoignages en vue de capturer le chef des talibans pakistanais et sept de ses principaux collaborateurs, dont les têtes sont mises à prix.
L’armée poursuit son offensive lancée le mois dernier au Sud-Waziristan, le bastion du Tehrik-e-Taliban Pakistan, le mouvement des talibans pakistanais que dirige Hakimullah Mehsud.
“Ces gens-là (les chefs taliban) ne sont que des assassins, des criminels contre l’humanité, ils méritent un châtiment exemplaire”, proclame un communiqué gouvernemental en “une” du quotidien The News, avec les photographies de Hakimullah et de ses sept lieutenants.
“Apportez votre aide au gouvernement du Pakistan afin que ces gens soient châtiés”, ajoute le communiqué.
Une récompense de plus de 600.000 dollars est promise pour la capture de Hakimullah, de son adjoint Wali-ur-Rehman et de son cousin Qari Hussain Mehsud, qui serait le principal instigateur des attentats suicides.
Les trois hommes ont rencontré des journalistes le mois dernier à Sararogha, une base des talibans au Sud-Waziristan, mais n’ont plus été vus depuis lors.
Lors de leur offensive, les forces pakistanaises ont pris Kotkai, ville natale de Hakimullah et lieu de résidence de Hussain. Dimanche, elles ont annoncé avoir atteint les faubourgs de Sararogha et de Makeen.


Reuters
Mardi 3 Novembre 2009

Lu 171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs