Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pakistan : Sept morts dans l'attaque d'un convoi de l'Otan




Sept personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à hier mercredi dans la banlieue d'Islamabad par des hommes armés qui ont ouvert le feu sur un convoi civil de ravitaillement des forces de l'Otan combattant les talibans en Afghanistan, a annoncé la police pakistanaise.
Les assaillants ont brûlé en outre une dizaine de ces camions appartenant à des compagnies pakistanaises privées.
Ces attaques sont fréquentes dans le nord-ouest du pays, près de la frontière afghane, et menées par les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda.
Mais c'est la première fois qu'un de ces assauts se produit si près de la capitale pakistanaise.
L'attaque a eu lieu à Tarnol, à environ 15 km d'Islamabad, sur la route de Peshawar, la grande ville du nord-ouest par laquelle on accède à la frontière afghane.
"Sept personnes sont mortes, des chauffeurs, leurs aides, ou des passants, et quatre ont été blessées", a déclaré à l'AFP l'officier de police Gustasab Khan.
"Des inconnus ont ouvert le feu sur les véhicules qui étaient garés, plusieurs camions-citerne remplis de carburant et camions de transport ont pris feu, et une dizaine d'entre eux ont été complètement brûlés. Il s'agissait d'un convoi de ravitaillement de l'Otan", a-t-il ajouté.
La force internationale de l'Otan (Isaf), composée très majoritairement de troupes américaines, combat depuis près de neuf ans l'insurrection des talibans en Afghanistan.
Il y avait 10 à 12 assaillants, a assuré sur place à des journalistes Kalim Imam, inspecteur général de la police d'Islamabad.
La plus grande partie des vivres, armements, équipement et carburant destinés aux quelque 130.000 soldats des forces internationales en Afghanistan transitent par le Pakistan et sont acheminés par des compagnies pakistanaises privées via la fameuse passe de Khyber, dans les zones tribales infestées de talibans pakistanais, qui les attaquent régulièrement.
Les zones tribales pakistanaises, qualifiées de "région la plus dangereuse du monde par Washington", sont le bastion des talibans pakistanais, le principal sanctuaire des combattants et des cadres d'Al-Qaïda et une base arrière importante des talibans afghans.
L'armée pakistanaise, sous la pression des Etats-Unis, y a lancé depuis un an plusieurs offensives mais qui aboutissent généralement à la fuite des insurgés dans des districts voisins, voire en Afghanistan, sans réels combats frontaux.
Le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda, est le principal responsable d'une vague de près de 400 attentats --suicide pour la plupart-- qui ont tué près de 3.400 personnes ces trois dernières années.
La CIA a considérablement intensifié, ces derniers mois, sa campagne d'attaques de drones, qui tirent quasi-quotidiennement des missiles tuant régulièrement des cadres d'Al-Qaïda et des talibans dans les zones tribales, mais n'épargnant pas de nombreux civils, selon les militaires pakistanais.


AFP
Jeudi 10 Juin 2010

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs