Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pakistan : Affrontements sur fond d’inondations




Pakistan : Affrontements sur fond d’inondations
Des militants islamistes ont attaqué des postes de police dans le nord-ouest du Pakistan et tué deux civils appartenant à une milice anti-talibans, défiant les services de sécurité à l'heure où le pays est affecté par des inondations dévastatrices, a annoncé la police mercredi.
Ces attaques ont été commises alors que les Nations unies estiment à 4,6 millions le nombre de sinistrés ne bénéficiant encore d'aucun abri, en dépit des tentatives de distribution de tentes. Les eaux ont submergé des dizaines de milliers de villages, faisant quelque 1.500 morts et affectant 20 millions d'autres personnes, selon les autorités.
Un groupe de militants a d'abord tué deux membres d'une milice dans le secteur d'Adezai, situé dans le district de Peshawar, alors qu'ils allaient prier dans une mosquée mardi soir, a déclaré Liaqat Ali Khan, chef de la police de Peshawar.
Dans les heures qui ont suivi, des dizaines de militants islamistes de la région tribale de Khyber, située près de Peshawar, le long de la frontière avec l'Afghanistan, ont attaqué des postes de police dans le secteur de Sarband. Un échange de tirs entre les deux camps a duré près d'une heure avant que les militants ne battent en retraite vers Khyber, a déclaré Liaqat Ali Khan. Il a affirmé que plusieurs militants avaient été tués, mais que les forces de police ne déploraient aucune victime.
Ces affrontements laissent supposer que les insurgés islamistes radicaux n'abandonnent pas leur lutte contre l'Etat en dépit des inondations qui touchent le pays depuis trois semaines. Ils pourraient tenter de tirer avantage des difficultés rencontrées par le gouvernement.
Le Président pakistanais Asif Ali Zardari devait participer hier en Russie à un sommet régional, et n'y rester que quelques heures avant de regagner son pays.
Les Nations unies ont appelé la semaine dernière au déblocage de 459 millions de dollars pour les efforts de secours immédiats et reçu jusqu'à présent 40% de ce montant, a déclaré Maurizio Giuliano, porte-parole de l'ONU. Quarante-trois autres millions de dollars ont été promis.
Des organisations humanitaires se sont plaintes de la lenteur de la réponse à la catastrophe naturelle et du manque de générosité. D'après les Nations unies, nombre de victimes n'ont encore reçu aucune assistance. Parmi elles, 4,6 millions de personnes dans les provinces du Penjab et du Sindh ne disposent toujours pas d'abri, a précisé mercredi M. Giuliano.
Les talibans pakistanais ont exhorté les habitants à rejeter toute aide étrangère, arguant qu'elle serait détournée par l'élite politique de ce pays pauvre de 175 millions d'habitants.
Quelque 60.000 soldats sont mobilisés pour participer aux opérations de secours, dont nombre devraient normalement être engagés dans les combats contre les insurgés ou le contrôle de territoires.
Les Etats-Unis poussent le Pakistan à supprimer les caches des militants islamistes, craignant que des insurgés engagés dans le conflit en Afghanistan n'y fassent un arrêt pour faire une pause. 

AP
Jeudi 19 Août 2010

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs