Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PSG, l’Atletico, Benfica et la Juve s’invitent aux huitièmes de la Ligue des champions

Le groupe B toujours indécis, ManU devra chercher sa qualification à Wolfsburg




Zlatan Ibrahimovic a été sans pitié pour son ancien club de Malmö (5-0), inscrivant l'un des cinq buts qui ont qualifié le PSG pour les 8e de finale de la Ligue des champions, mercredi lors d'une 5e journée qui a aussi souri à la Juventus Turin, vice-championne d'Europe.
L'Atletico Madrid et le Benfica Lisbonne ont également obtenu leur billet et rejoignent au prochain tour le Real Madrid, Manchester City, le FC Barcelone, le Bayern Munich et le Zenit St Pétersbourg.
Dans le groupe A, le PSG a tenu son rang sur les terres de Zlatan Ibrahimovic et sera bien au rendez-vous des huitièmes. Promu capitaine pour l'occasion et chaleureusement accueilli, le géant suédois n'a pas raté sa soirée en inscrivant le 3e but de son équipe au cours d'une partie parfaitement maîtrisée, aussi marquée par les réalisations d'Adrien Rabiot, de Lucas et d'Angel Di Maria, auteur d'un doublé.
Quatre jours après la claque reçue lors du clasico contre le FC Barcelone (4-0), le Real a retrouvé ses esprits, tout comme Ronaldo avec deux buts, pour s'assurer de la première place du groupe et offrir un peu d'oxygène à son entraîneur Rafael Benitez. Mais Madrid va toujours mal comme l'ont montré les errements de sa défense. Pas de quoi calmer la colère des socios.
Grosse occasion manquée pour ManU à Old Trafford dans le groupe B. Le retour de blessure d'Anthony Martial n'a été d'aucun secours pour les Mancuniens qui doivent maintenant se préparer à une dernière journée à suspense contre Wolfsburg. A Moscou, deux éclairs d'Andre Schürrle ont permis à Wolfsburg d'écarter pour de bon le CSKA. Leaders, les Allemands vont aborder l'ultime acte de la poule, face à Manchester United le 8 décembre, en position de force.
L'Atletico peut remercier Antoine Griezmann dont les deux buts ont propulsé les Colchoneros en huitième de finale et ruiné les derniers espoirs de Galatasaray. Une finale pour le gain de la poule attend désormais les troupes de Diego Simeone, dans deux semaines à Lisbonne contre le Benfica. Ce dernier, mené 2-0, a refait son retard grâce à un doublé de Raul Jimenez, synonyme de qualification. Si Porto lui emboitait le pas, le football portugais effectuerait un joli sans-faute en phase de poules.
Le finaliste de la dernière édition a brillamment garanti son avenir dans le groupe C. Déjà victorieux à l'aller, les champions d'Italie ont récidivé sur un but de Mario Mandzukic face à Man city déjà qualifiée
Séville, sévèrement défait en Allemagne, va devoir se contenter, au mieux, d'un strapontin pour l'Europa League, dont il est le tenant. Les deux ogres du groupe, City et Juve, seront les juges de paix pour départager Séville de Mönchengladbach.

Vendredi 27 Novembre 2015

Lu 374 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs