Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouzzine passe outre les élus du peuple : Le sacré salaire de Gerets !




Le ministre de la Jeunesse et des Sports Mohammed Ouzzine, lundi à Rabat, a refusé de divulguer le montant du salaire de l’entraîneur national Eric Gerets. Devant les élus du peuple, en réponse aux questions orales des groupes parlementaires de la majorité gouvernementale et de l’opposition, il a prétexté pour motiver le maintien  de ce secret de polichinelle, le caractère confidentiel du parchemin par lequel s’engage le Belge à la tête de l’équipe nationale à réaliser une mission d’intérêt général reconnue prioritaire pour la Nation. Dans le Code du travail, cela signifie être sous contrat de travail, et que l’intéressé, étranger ou national, est soumis comme tout un chacun aux mêmes obligations que nous dicte ce même Code.
Il y est stipulé que « Les Etrangers désireux de travailler au Maroc sont, à l’instar des Marocains, soumis à la législation nationale régissant les relations de travail, en l’occurrence la loi n°65-99 formant Code du travail. » Par ailleurs, « tout employeur désireux de recruter un salarié étranger doit obtenir une autorisation de l’autorité gouvernementale chargée du travail » ce qui, en d’autres termes, signifie que l’exercice d’une activité salariale est conditionnée par le visa préalable du contrat type du ministère de l’Emploi. En outre, pour que le contrat soit en accord avec la réglementation, il doit être légalisé et donc enregistré devenant du coup et de ces démarches administratives, du domaine public. On n’en voit plus le caractère confidentiel sinon son contenu en serait devenu  nul et non avenu.
Maintenant que Mohammed Ouzzine veuille dissimuler ce que nous coûte le Belge est un fait grave et sans précédent. A travers cela et en plus d’entraver la mission première des élus du peuple, à savoir celle de contrôle du gouvernement par les députés, il se met hors la loi.  En effet,  le fait de ne pas vouloir rendre public le salaire d’un homme qui ne le déclare pas au fisc marocain est un acte caractérisé de complicité dans une opération d’évasion ou de fraude fiscale. Il pourrait cacher un détournement de fonds publics. C’est-à-dire une opération illégale qui consiste à utiliser des sommes appartenant à la collectivité à des fins autres que le bien public. Gerets a des comptes à rendre et son ministère de tutelle doit y  veiller en premier lieu.
D’un autre côté, la loi n°30-09 relative à l’éducation physique et aux sports en son Article 82, indique que les fédérations, ligues professionnelles, régionales et associations sportives peuvent bénéficier des concours de l’Etat, des collectivités locales et des établissements publics. Mais elles sont tenues de soumettre des rapports financiers annuels aux donateurs. En outre et sous réserve de contrôle et d’audit, elles peuvent recevoir des dons notamment sous forme de soutien matériel, provenant de personnes physiques  et morales de droit privé.  
Ceci d’autant plus que  le souci de transparence que l’Etat devrait avoir, transparaît à travers l’exemple que S.M. le Roi en donne. La liste civile que l’Article 45 de la Constitution octroie au Souverain, est détaillée par la Loi de Finances dans sa partie relative à la répartition des crédits ouverts au titre des dépenses de fonctionnement. Celle-ci va au fond des choses puisqu’elle rend publics et donc met à la disposition du citoyen, le montant des listes civiles, des dotations de souveraineté ainsi que les différentes dépenses de la Cour Royale.

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 15 Février 2012

Lu 590 fois


1.Posté par ZAHIRI le 17/02/2012 22:29
C'est un scandale, M. le ministre! Chaque marocain a le droit de savoir où va son argent. Nous voulons savoir ce que nous coûte ce nullard de Gerets. D'ailleurs, la Fédération doit le limoger.

2.Posté par ZAHIRI le 17/02/2012 22:34
SUITE : J'ai oublié de vous rappeler les fameuses promesses de .M.Bekirane dont d'abord la transparence et la bonne gouvernance. En cela, son gouvernement ne diffère guère des gouvernements précédents. Adieu démocratie, transparence, gouvernance, etc. Aux prochaines élections donc!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs