Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouzzine dans la ligne de mire des jeunesses d’une quinzaine de partis politiques


Le ministre n’a octroyé de subventions qu’au PJD et au PPS



Ouzzine dans la ligne de mire des jeunesses d’une quinzaine de partis politiques
Les jeunesses de 15 partis politiques s’en prennent à la politique de Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports. Vendredi dernier, les jeunesses de ces partis ont  boycotté une réunion qui devait avoir lieu avec le ministre en guise de protestation contre sa politique envers elles.
Mais ce qui a provoqué le courroux de ces jeunesses regroupées dans un Comité de la jeunesse et de la démocratie, c’est la décision d’Ouzzine d’octroyer une subvention aux organisations de jeunes de deux partis seulement, à savoir la jeunesse socialiste (PPS) et la jeunesse du PJD, tout en excluant les autres organisations de cette subvention.
Dans une déclaration à «Libé», Achraf Msiah, membre de ce comité, nous a confirmé que le ministre leur  a «demandé de présenter leurs dossiers pour recevoir des subventions à la fin de l’année passée, mais il n’a pas honoré ses engagements et n’a octroyé de subventions qu’à la jeunesse socialiste et à celle du PJD sans daigner donner une explication convaincante». Et d’ajouter : «Le ministre se préoccupe davantage du secteur du sport et délaisse celui de la jeunesse».
Selon Mondir Souhami de la jeunesse du PSU, une convention a été signée au temps de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat, au terme de laquelle le ministère s’engageait à accorder une subvention annuelle d’un montant de 120.000 DH à chaque organisation de jeunesse des partis politiques portant sur l’aide à la gestion, une autre relative à toutes les activités annuelles, alors que le ministère subventionne les rencontres et les colonies de vacances.
M. Mondir nous a également précisé que Mohamed Ouzzine n’a pas honoré ses engagements, ce qui a poussé les jeunesses de 15 partis politiques à boycotter la réunion de vendredi dernier.
D’un autre côté, le Comité national de la jeunesse et de la démocratie a rendu public un communiqué dans lequel il dénonce «la manière peu démocratique du ministère de la Jeunesse et des Sports dans la gestion et l’organisation des colonies de jeunesse». La même source a critiqué «l’absence de toute gestion participative et la prééminence de sa vision unilatérale dans la préparation du Conseil de la jeunesse et l’action associative». Et d’ajouter : «L’approche adoptée pour l’octroi des subventions de gestion concerne les jeunesses de certains partis au détriment des autres».
En outre, le comité déplore que «le ministère soit revenu sur la convention signée avec le Comité national de la jeunesse et de la démocratie, et sur la convention signée avec la jeunesse de chaque parti, tout en optant pour une forme de gestion antidémocratique des dossiers au lieu et place d’une gestion participative basée sur la transparence et l’égalité».

Mourad Tabet
Mardi 19 Février 2013

Lu 491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs