Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du procès pour viol de l’ex-président israélien Moshe Katsav

Visite-éclair de Benyamin Nétanyahou à Amman




Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou est en Jordanie pour s’entretenir de questions régionales avec le souverain hachémite Abdallah II, a annoncé un haut responsable israélien sous couvert de l’anonymat.
Cette visite éclair à Amman survient alors que le pape est en Terre sainte et juste avant la première visite de Nétanyahou aux Etats-Unis depuis sa prise de fonction en mars dernier. Un peu plus tôt cette semaine, le Premier ministre israélien s’était rendu au Caire où il s’était entretenu avec le président égyptien Hosni Moubarak.
Benyamin Nétanyahou devait retourner dans la journée dans le nord d’Israël pour s’entretenir avec le pape Benoît XVI.  Au septième jour de son pèlerinage en Terre sainte, ce dernier devait célébrer, hier à Nazareth, la ville où Jésus a passé son enfance, la plus grande messe de sa visite en Israël et en Cisjordanie
Cette messe devait être célébrée au Mont du Précipice où selon la tradition chrétienne, la foule a tenté de précipiter Jésus du haut de la falaise.
Dans la journée, le souverain pontife devait également se rendre jalonnant la vie de Jésus dont la grotte de l’Annonciation, où les chrétiens croient qu’un ange est venu dire à Marie qu’elle portait l’enfant de Dieu. Au lendemain de son appel à la création d’un Etat palestinien souverain, Benoît XVI devait également rencontrer les chefs religieux de Galilée.  Par ailleurs, le procès de l’ancien président israélien Moshe Katsav s’est ouvert jeudi à Tel Aviv. Katsav est jugé pour le viol sur une de ses anciennes collaboratrices et pour des agressions sexuelles et harcèlement sur deux autres de ses collaboratrices.
Après cette audience préliminaire, le panel de juges a fixé la date du début des audiences au 1er septembre.
“Je m’embarque pour une longue et difficile bataille pour laver mon nom et je promets une nouvelle fois que, avec l’aide de Dieu, j’en sortirai innocent”, a dit Moshe Katsav aux journalistes avant d’entrer dans le prétoire.
Moshe Katsav, aujourd’hui âgé de 63 ans, avait démissionné en juin 2007, deux semaines avant la fin de son mandat de sept ans, après avoir été accusé par quatre anciennes collaboratrices de viol, agressions sexuelles et harcèlement. Le Prix Nobel de la paix Shimon Pérès lui a succédé.
L’ancien président, qui clame son innocence et se dit victime d’un complot politique, avait souhaité aller devant la justice pour laver son honneur et être blanchi.
En 2008, il avait donc renoncé à un accord conclu avec l’accusation, qui lui aurait permis d’éviter une peine de prison en plaidant coupable. L’accord annulait les chefs les plus graves, ceux pour viol, garantissant ainsi à Moshe Katsav qu’il ne ferait pas de prison ferme.

AFP, AP
Vendredi 15 Mai 2009

Lu 138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs