Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du procès du projet Firdaouss : Gros scandale immobilier à Khouribga




Ouverture du procès du projet Firdaouss : Gros scandale immobilier à Khouribga
Aujourd’hui, mercredi 11 mai, les cinq mis en cause dans l’affaire du complexe immobilier Firdaouss vont comparaître devant la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Khouribga. Il s’agit de Mehdi Athmoune du Mouvement populaire,  parlementaire et ex-président du conseil municipal de Khouribga, Noureddine Al Archi, fonctionnaire dans la province, Ahmed Lachhab, maître d’ouvrage,  un ingénieur aux services de la province et d’un fonctionnaire de la municipalité poursuivis pour  corruption, abus de confiance et d’autorité, escroquerie, dilapidation des deniers publics et complicité.
Tous les accusés ont comparu en état de liberté provisoire, le mercredi 20 avril 2011, devant la Chambre criminelle dont le président Maître Bechar a dû reporter l’audience au 11 mai courant sur demande de la défense.
A souligner que l’ex-président du conseil municipal de Khouribga, Mehdi Athmoune, a été révoqué  par un décret publié le 19/06/2008 au Bulletin officiel suite à un rapport de l’Inspection générale de l’administration territoriale.
Le décret mettait l’accent sur un ensemble d’irrégularités commises par ledit président dont la violation de la réglementation des marchés publics, la délivrance illégale des autorisations de construire, l’absence de documents comptables, l’existence de fonctionnaires fantômes, entre autres.
Ce dossier figure parmi quinze autres en relation avec des malversations et exactions commises par  des responsables communaux et administratifs et qui sont encore au stade  d’enquête judicaire ou au niveau de l’instruction.
Plusieurs avocats du Barreau de Rabat et de Khouribga se sont portés  partie civile au nom de la protection des deniers publics.
L’opinion publique locale attendait avec impatience ce procès qui ne manquerait pas de rebondissements. Certains  individus qui se croyaient intouchables et au-dessus de la loi doivent payer de leurs forfaits.
Dans le cadre d’un autre dossier, ont comparu mercredi 20 avril devant la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Khouribga le  même Mehdi Athmoun, aux côtés de deux autres députés, M’Hamed Zakrani (Parti authenticité et modernité), président de la commune de Khouribga, et son premier vice-président, Hamid El Archi (Rassemblement national des indépendants).  Ils étaient également poursuivis pour détournement de deniers publics, corruption, et trafic d’influence.

Chouaib Sahnoun
Mercredi 11 Mai 2011

Lu 1351 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs