Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du 20ème Salon international de Tanger des livres et des arts




Le 20ème Salon international de Tanger des livres et des arts s'est ouvert, mercredi au Palais des institutions italiennes à Tanger, avec la participation d’une pléiade d’écrivains, d’artistes, d’académiciens, d’éditeurs, de cinéastes et de plasticiens.
S’exprimant à cette occasion, le directeur général de l’Institut français du Maroc, Jean Marc Berthon, a souligné que « ce salon se veut un lieu où se croisent les disciplines, à savoir les concerts de musique, les contes, les ateliers de création artistique, les expositions d’art contemporain et le cinéma, et les publics où chacun trouve sa place quelle que soit sa passion ou sa sensibilité culturelle".
Pour sa part, le directeur de l’Institut français de Tanger, initiateur de l’évènement, Jérôme Migayrou, a indiqué que ce salon est l’un des événements majeurs de la saison culturelle de la France au Maroc, au service de la culture, de l’éducation et de l’accès au savoir, ajoutant que plus de 800 intervenants ont été accueillis durant les 19 éditions précédentes.
De son côté, le président de l’Association Tanger région action culturelle, Larbi R’miki, a indiqué que cette manifestation constitue un événement qui célèbre le livre, l’édition et le savoir et qui invite le public tangérois à rencontrer plus de 60 écrivains qui sont venus pour penser au rapport du réel à la fiction dans la ville du Détroit.
Quant à l’écrivain marocain, Tahar Ben Jelloun, qui était l’invité d’une conférence inaugurale sous le thème "Pourquoi Tanger est une ville romanesque ?", il a mis en lumière la place qu’occupe la ville du Détroit sur le plan culturel aux niveaux national, régional et international, en tant que lieu d’inspiration d’écrivains et d’artistes de par le monde, et le rôle qu’elle joue actuellement en tant que hub africain et deuxième pôle économique du Royaume.
Cette rencontre a été l’occasion pour débattre de plusieurs écrits de l’auteur, qui ont traité de différents thèmes. Il s’agit de "Hommes sous linceul de silence", "Harrouda", "Le mariage du plaisir" et "Jour de silence à Tanger". La cérémonie d’ouverture du salon a été également marquée par l’inauguration de l'exposition collective "La puissance géographique de Tanger" à la galerie Delacroix de l'Institut français de Tanger.
Au programme de cette manifestation de cinq jours, organisée en partenariat avec l’Atrac, figure l’organisation de tables rondes autour de plusieurs thèmes, à savoir "A quoi servent les frontières aujourd’hui ?" , "Tanger territoire de migration", "La puissance géographique de Tanger", "Tanger-Maroc, Nord économique du continent africain", "De l’influence de la ville de Tanger sur les écritures contemporaines", "Tanger fait son cinéma", "L’imaginaire dans l’écriture arabe" et "Histoires de Tanger".

Vendredi 6 Mai 2016

Lu 839 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs